Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Nigéria / Pétrole: 22 millions de barils volés, le Nigeria dans la tourmente

Pétrole: 22 millions de barils volés, le Nigeria dans la tourmente

Partagez ceci :

Las de ses pertes, le gros producteur de pétrole en Afrique, le Nigeria tire sur la sonnette d’alarme. Le pays de Buhari aurait d’après africanews, perdu 22 millions de barils de pétrole, soit 1,35 milliard de dollars, entre janvier et juin 2019.

C’est une perte due essentiellement aux vols et vandalismes sur les oléoducs, a annoncé jeudi un responsable officiel à Abuja.


« 22,6 millions de barils de pétrole brut, d’une valeur d’environ 1,35 milliard de dollars, ont été perdus au cours du premier semestre de cette année. Et si cette situation n’est pas maîtrisée, dans deux ans, nous aurons perdu plus de 2,7 milliards de dollars.

Ces chiffres, fournis par la Société nationale des hydrocarbures (NNPC), concerne quatre oléoducs majeurs, le Nembe Creek Trunk Line (9,2 millions de barils de pertes), le Trans-Niger (8,6 millions de barils), le Trans-Forcado (3,9 millions de barils) et le Trans-Escravos (877.000 barils) », a annoncé à l’issue de la réunion le gouverneur de l’Etat d’Edo, Godwin Obaseki.

Il urge de trouver une solution idoine à cette situation quand on sait que beaucoup de personnalités sont devenus riches grâces aux revenus pétroliers contrairement aux habitants du delta pétrolier du Niger (sud-est) qui continuent de vivre dans la pauvreté.

D’après notre source, dans cette région, des dizaines de milliers de personnes vivent aujourd’hui du vol de brut sur les pipelines ou en mer, des raffineries illégales et de la vente de carburant au marché noir.
Selon plusieurs sources, le Nigeria produit près de 2 millions de barils par jour et reste le premier producteur de l’or noir en Afrique tout juste devant l’Angola.




Traduction »