Home / A la Une / Présidentielle en Tunisie: le 13 octobre, une date ambiguë
Tunisian volunteers count ballots at a polling station in Sousse, south of the capital Tunis, on September 15, 2019. - Tunisian voters turned out today to choose from a crowded field of candidates after a divisive campaign in the country's second free presidential poll since the 2011 Arab Spring. (Photo by ANIS MILI / AFP)

Présidentielle en Tunisie: le 13 octobre, une date ambiguë

Partagez ceci :

En Tunisie, à défaut de battre campagne d’une manière équitable, hors de sa cellule, le candidat à la présidentielle Nabil Karoui demande la révision de la date du scrutin. Alors que la campagne bat son plein, Nabil Karoui a demandé un report du scrutin prévu le 13 octobre prochain.


Le tribunal administratif a confirmé avoir reçu un recours du genre sans toutefois stipuler la date à laquelle il pourra y répondre. Le candidat avait introduit un recours demandant à l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie) de “pouvoir se déplacer dans tous les gouvernorats pendant la campagne, et être en contact direct avec les médias”.


Toutefois malgré les tractations de l’ISIE, la justice n’a pas pu ordonner la mise en liberté de l’homme, le gardant en cellule malgré le début des campagnes.
Même si madame Karoui, Salwa Smaoui, s’attèle à la tâche en battant une campagne sans pareille pour son mari, la campagne reste terne dans son ensemble selon les observateurs.


Comme pour enfoncer le clou, M. Saied l’adversaire de Karoui a annoncé qu’il cessait de faire campagne en personne “pour des considérations morales et afin d‘éviter tout doute concernant l‘égalité des chances entre les candidats”.


« L’un ne peut pas faire campagne, l’autre ne veut pas » a souligné mardi le vice-président du Parlement européen, Fabio Massimo Castaldo, qui dirige la mission d’observation de l’Union Européenne tel que rapporté par Africanews.


La tenue de l’élection reste ambiguë. Toutefois, les partisans de M. Karoui ont, tel que rapporté par notre source, assuré qu’ils respecteraient la décision de justice et participeraient au second tour fixé le 13 octobre s’il est maintenu.

Traduction »