Home / A la Une / Prix Jeunesse francophonie 2018: un Mauritanien honoré !

Prix Jeunesse francophonie 2018: un Mauritanien honoré !

Partagez ceci :

L’année 2018 sera à n’en pas douter gravée dans la mémoire de ce jeune mauritanien qui répond au nom du Dr Sidi-Mohamed Ould Dhaker. Et comment ! Lui qui fait partie des jeunes personnalités qui ont montré de belles capacités linguistiques, entre autres en francophonie. Un événement qui est organisé chaque année par l’organisation africaine Francophonie 3535 sous la tutelle de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Docteur en économie, ce jeune est actuellement le  chef de cabinet du gouverneur de la banque centrale de Mauritanie. Comme il est aussi  professeur de management et de stratégie dans plusieurs universités à Nouakchott. Il avait reçu, il y’a de cela quelques jours le  prix spécial du « Jeune Leader Francophone de l’année 2018 ».

Un prix reçu dans la capitale ivoirienne, Abidjan en l’occurrence. Cette consécration, non seulement est la première pour lui, mais aussi une première du genre pour son pays, la Mauritanie en l’occurrence. Notons que les « Prix Jeunesse Francophonie » sont décernés chaque année à des personnalités jeunes de moins de 35 ans qui font bouger le monde francophone.

A cet effet, les jeunes récompensés démontrent un grand potentiel de leadership. Ce potentiel les prédispose à jouer un rôle clé dans l’avenir dans le développement du continent africain et l’espace de la francophonie, entre autres. Pour le jeune en question, il était étudiant au niveau des universités de « Versailles », « HEC Paris » en France, de « Georgetown » et « Georgia » aux Etats-Unis. Comme il fait  partie des perles rares que le continent a besoin pour assoir son émergence.

En 2015, Sidi-Mohamed O.D a reçu plusieurs prix notamment en tant que « Jeune leader africain dans le cadre du Mandela Washington Fellowship du Président Obama, alors qu’en 2017, il a été  primé  en tant que leader emergent du programme « Atlantic Dialogues du German Marshal Fun et de l’OCP Policy Center ». Bref, il a de beaux jours devant lui, pourvu qu’il y’ait des encouragements pour aller de l’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »