Accueil / A la Une / Quand l’arrestation d’un marabout défraie la chronique au Tchad

Quand l’arrestation d’un marabout défraie la chronique au Tchad

Partagez ceci :

Arrivé en territoire tchadien depuis plusieurs semaines, Cheikh Saleh Abderrahmane, un marabout nigérien a été interpellé par la gendarmerie pour les besoins d’une enquête. Une situation qui entraîné des tensions.

Le marabout, dont les pratiques de soins consistent à violenter les patients, a été dénoncé par la presse. Ce qui a entraîné son interpellation puis sa relaxe.

Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, renseigne RFI, on aperçoit un marabout recevant des patients qu’il gifle où fouette.

La scène a provoqué une telle indignation que le 5 janvier, les services de renseignement de la gendarmerie interpellent le marabout en question, Cheikh Saleh Abderrahmane.

On lui reproche la mort d’un de ses patients. C’est à la vérification de ce détail que le procureur de la République près le tribunal de Ndjaména a décidé de relaxer Cheikh Saleh Abderrahmane.

Mais, alors qu’il était chez le procureur, des dizaines de ses patients ont accourus aux abords du tribunal de grande instance de la capitale. La police est intervenue pour les disperser.

Selon de sources judiciaires, l’accusation de meurtre n’a pas été établie et c’est ce qui a motivé la relaxe du marabout par le procureur de la République. 

Dans la soirée de jeudi, le marabout qui a annoncé son retour au Nigeria dans une vidéo a demandé pardon à tous les patients qui n’ont pas eu satisfaction de ses services sans réussir à calmer la colère de ceux qui ne comprennent pas la faiblesse de l’État face « aux charlatans ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »