BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / RDC : 25 soldats condamnés à mort pour désertion

RDC : 25 soldats condamnés à mort pour désertion

Partagez ceci :

Vingt-cinq (25) soldats accusés d’avoir abandonné leur poste lors des combats contre les rebelles du M23 en République démocratique du Congo (RDC) ont été condamnés à mort. C’est à l’issue d’un procès expéditif tenu mercredi 03 juillet dernier.

Un tribunal militaire du Nord-Kivu les a reconnus coupables de vol, de désertion en présence de l’ennemi et de violation des ordres, parmi d’autres chefs d’accusation.

Depuis plus de deux (2) ans, l’armée congolaise lutte contre l’insurrection du M23, soutenue par le Rwanda, dans une région également en proie à la violence d’autres milices.

Mardi, les autorités militaires ont arrêté 27 soldats et quatre de leurs épouses civiles, accusées d’avoir reçu des biens volés dans des magasins d’un village voisin.

Dès le lendemain, les accusés ont comparu devant le tribunal militaire de la garnison de Butembo. Un soldat a été condamné à dix ans de prison pour vol, tandis que les quatre épouses et un autre soldat ont été acquittés.

Les 25 soldats condamnés, à l’exception d’un seul, ont nié les accusations. Leur avocat a annoncé son intention de faire appel du verdict.

En mars, la RDC a levé un moratoire sur la peine de mort en vigueur depuis 2003, invoquant la trahison et l’espionnage dans le contexte des conflits armés récurrents.

Face à la crise sécuritaire persistante dans l’est du pays, l’armée congolaise souffre d’un manque d’équipement et d’un moral en berne.

Selon les Nations Unies, environ 2,8 millions de personnes ont été déplacées dans la province du Nord-Kivu en raison des affrontements entre l’armée et les milices.

Les rebelles du M23 ont conquis de vastes territoires dans cette province riche en minéraux et, depuis la semaine dernière, ont pris plusieurs villes sur le front nord du conflit.

Parmi leurs gains figure la ville stratégique de Kanyabayonga, considérée comme une porte d’entrée vers les principaux centres commerciaux de Butembo et Beni.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »