Accueil / Africa top success / RDC : Après l’accord de cessez-le-feu de Luanda, le M23 sort ses griffes

RDC : Après l’accord de cessez-le-feu de Luanda, le M23 sort ses griffes

Partagez ceci :

Le M23 a fait savoir ce jeudi que l’accord de cessez-le-feu conclu mercredi à Luanda ne l’engage pas. Pour le mouvement rebelle, seul le gouvernement congolais est l’interlocuteur légitime dans cette crise.

Le M23 a clairement rejeté le cessez-le-feu annoncé mercredi à Luanda à l’issue d’un sommet entre les présidents congolais Félix Tshisekedi et rwandais Paul Kagame. « Nous sommes des Congolais, pas des Rwandais. S’il y a un cessez-le-feu, cela ne peut être qu’entre nous et le gouvernement congolais », a indiqué Willy Ngoma, porte-parole du M23.

Selon des sources concordantes interrogées depuis Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, par VOA, de nouveaux affrontements ont opposé jeudi matin les forces armées de RDC (FARDC) aux rebelles du M23, qui se sont emparés d’une localité du territoire de Rutshuru, Kanyabusoro.

La chaîne américaine précise qu’un commandant des FARDC a accusé les rebelles d’avoir attaqué les militaires qui se trouvaient là, en violation du cessez-le-feu annoncé la veille, ce que le M23 a démenti, accusant en retour l’armée de l’avoir attaqué.

Mercredi 6 juillet, les présidents congolais et rwandais se sont rencontrés à Luanda, en Angola, sous l’égide de l’Angolais Joao Lourenço. À l’issue de ce sommet tripartite, il a été annoncé que Félix Tshisekedi et Paul Kagame étaient convenus d’un « processus de désescalade. »

Avant ce tête-à-tête, la société civile congolaise s’était opposée à toute idée de négocier avec le Rwanda que les autorités de RDC accusent de soutenir le M23, une ancienne rébellion à dominante tutsi vaincue en 2013 qui a repris les armes en fin d’année dernière, en reprochant à Kinshasa de ne pas avoir respecté des accords sur la démobilisation et réinsertion de ses combattants. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »