Home / A la Une / RDC: Félix Tshisekedi surprend avec ses premières mesures sociales

RDC: Félix Tshisekedi surprend avec ses premières mesures sociales

Partagez ceci :

Pas de répit pour Félix Tshisekedi, le nouveau président de la République démocratique du Congo. A peine investi de ses fonctions suprêmes, ce dernier est confronté à une grogne sociale: gréve des étudiants, mouvement d’humeur des transporteurs. Avec l’aide de son ancien colistier, devenu son directeur cabinet, M Tshisekedi agit avec tact en prenant des mesures qui marquent les esprits et qui semblent répondre aux aspirations du peuple

Jouer aux pompiers, calmer les ardeurs, apaiser les cœurs…Felix Tshisekedi est à la fois au four et au moulin. Les premiers jours à la tête de la RDC ne sont pas de tout repos pour le successeur de Joseph Kabila, qui a hérité d’un pays rongé par des conflits ethniques avec un quotidien rythmé par des revendications sociales.

Dimanche 27 janvier, soit trois jours après sa prestation de serment, rapporte RFI, les étudiants de l’université de Lubumbashi ont manifesté contre la coupure de l’eau et de l’électricité ainsi que le réajustement des frais académiques. 

Face à la police qui a réprimé la manifestation, l’on déplore quatre morts dont un policier. Lors des échauffourées, souligne la même source, la police a tiré à bout portant à balles réelles. L’officier responsable de ce désordre a été mis aux arrêts.

Le soir, informe la radio mondiale, Vital Kamerhe, directeur de cabinet de Tshisekedi, annonce que le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire sera entendu sur ces événements et que la mesure sur le réajustement des frais académiques a été également suspendue.

Mardi 29 janvier, le transport en commun est paralysé à Kinshasa, la capitale. Les employés de la Société de transports du Congo (Transco) entrent en grève pour réclamer des arriérés de salaire.

A la mi-journée, Vital Kamerhe rencontre la direction générale de cette société en présence des ministres des Finances et du Budget ainsi que de la délégation syndicale de l’entreprise.

Le service de communication de la présidence annonce que Félix Tshisekedi a instruit la chaîne des dépenses publiques pour que soient libérés en procédure d’urgence les arriérés ainsi que tous les avantages revendiqués.

Dans la foulée, les bus de Transco devraient reprendre le trafic dès ce mercredi 30 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »