Accueil / Pays / Afrique Centrale / RDC : les accusations de Félix Tshisekedi contre le M23 ne faiblissent pas
RDC-Africa-Summit-Londres

RDC : les accusations de Félix Tshisekedi contre le M23 ne faiblissent pas

Partagez ceci :

Alors que le M23 fait face à la pression internationale et les arrangements auxquels ont abouti les négociations menées à Luanda, la capitale angolaise a décidé en novembre dernier, de se retirer des territoires qu’ils occupent dans l’est de la RDC. Mais visiblement, ce retrait n’est pas totalement effectif, selon Félix Tshisekedi.

Face à l’auguste assemblée présente à Davos pour ce sommet, le président de la RDC s’est prononcé sur la situation sécuritaire de son pays.

A ce titre, le locataire du palais de la cité de l’OUA a déclaré que « malgré une pression internationale, les combattants y restent toujours. Les rebelles font semblant de quitter leurs positions, mais restent dans les villes qu’ils ont prises sous contrôle ».

Le M23 est un groupe militaro-politique créé en 2012 par les anciens dirigeants du Congrès national pour la défense du peuple qui représentait les intérêts du peuple banyamulenge (des Tutsis ethniques).

La RDC accuse régulièrement le Rwanda de soutenir ce groupe rebelle.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »