Accueil / A la Une / RDC : Plusieurs malades du Sida meurent par faute de moyens

RDC : Plusieurs malades du Sida meurent par faute de moyens

Partagez ceci :

Organisées conjointement par l’institut supérieur des techniques médicales de Lubumbashi et l’université technique de M’siri, les journées scientifiques médicales qui se sont clôturées ce samedi 21 août ont permis de mettre la lumière sur les raisons du fort taux de mortalité liées aux personnes atteintes du VIH SIDA dans la région.

Les conclusions de ces journées scientifiques tenues à Bunkeya, une localité située à 192 km de Lubumbashi, indiquent que 42% des malades du Sida décèdent à l’hôpital provincial de Lubumbashi par faute de moyens.

Alors que l’Onusida s’est fixé comme objectif au niveau mondial de réduire considérablement les cas de décès des personnes porteuses du VIH SIDA et d’éliminer le virus d’ici 2030, des malades du SIDA continuent de décéder dans certaines régions du monde notamment à Lubumbashi par faute de moyens pour se soigner. Selon la conclusion de ces journées scientifiques, les décès en cascade des personnes atteintes du VIH Sida s’expliquent par les difficultés d’accès aux antirétroviraux (ARV) malgré le fait qu’ils sont prises en charge par l’État.

Henri AKODO




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »