Révolution au Soudan : le Parlement de transition sera à 40% féminin

Partagez ceci :

L’une des conséquences positives du soulèvement populaire qui a conduit à la chute d’Omar el-Béchir en avril dernier est la reconnaissance du rôle stratégique joué par les femmes. Cet acte historique sera immortalisé dans le texte constitutionnel.

Une déclaration constitutionnelle devant encadrer la transition a été signée le week-end dernier entre les militaires et les représentants de la contestation. Un hommage particulier y est rendu aux femmes et l’équité genre est pris en compte. Le texte doit être officiellement signé le 17 août prochain abrogeant ainsi la Constitution de 2005.

Un passage du préambule mentionne le rôle des femmes dans la révolution et, la charte des droits et des libertés indique quant à elle que l’État doit garantir l’égalité des droits politiques entre hommes et femmes ainsi que l’égalité des salaires en faisant usage, s’il le faut, de la discrimination positive. Par conséquent, le Parlement de transition sera à 40% féminin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *