Home / Affaires / Rwanda: ouverture de la première école de programmation de logiciels

Rwanda: ouverture de la première école de programmation de logiciels

Partagez ceci :

Au Rwanda, les autorités sont déterminées à imprimer une nouvelle dynamique dans l’évolution des technologies de l’information et de la communication. Parmi ces multiples initiative, l’ouverture de la toute première institution de programmation de logiciel du pays.

L’annonce a suscité la joie des vrais passionnés du domaine qui n’attendaient que cela pour étaler leur talents.

A l’instar de certains pays qui sont connus dans le domaine, le Rwanda veut contribuer à la formation d’une nouvelle génération de jeunes programmeurs qui seront à coup sûr d’une utilité importante au pays.

C’est le ministre des Enseignement primaires et secondaires Isaac Munyakazi qui a fait cette belle annonce. Il a également précisé que le choix des futurs étudiants de cette école sera fait uniquement sur la base des compétences.

Ainsi, seuls, ceux qui ont obtenu de bonnes notes dans les matières STEM (mathématique, technologie, informatique, et sciences de l’information) pourront se voir ouvrir les portes de la nouvelle institution.

L’établissement traduit la volonté des autorités du pays à faire du Rwanda, un axe stratégique de la technologie dans la sous-région. L’institution sera installée au sein de l’Ecole de l’enseignement et de formation technique et professionnels de Nyabihu.

« Cette école servira à mettre en place une économie basée sur la connaissance et à inciter les jeunes à acquérir les compétences nécessaires pour concurrencer au sommet d’un monde en progrès permanent » a déclaré Eugène Mutimura, ministre de l’Education.

La formation devra durer trois ans avec un séjour de six mois à l’étranger pour un partage d’expérience. A la fin, les jeunes diplômés pourront être utiles dans les industries et entreprises technologiques locales et internationales.

Le codage permettra au pays de réduire les dépenses publiques relatives à la dépendance des entreprises étrangères pour avoir accès aux solutions technologique. Les cours démarrent cette année avec déjà les 60 premiers étudiants connus.

L’établissement a une capacité d’accueil de 300 étudiants par an. L’agriculture, la production laitière, le tannage de cuir et la fabrication de chaussures sont également les aspects qui seront abordés au cours de la formation.

Tout tourne visiblement bien au Rwanda dans ce domaine puisque récemment le pays a également lancé l’AIMS, l’institut qui forme des techniciens de pointe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »