Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Saint-Valentin : les Sénégalais préfèrent l’amour au quotidien

Saint-Valentin : les Sénégalais préfèrent l’amour au quotidien

Partagez ceci :

La Saint-Valentin devient de plus en plus désuète au Sénégal. Face à la crise économique, l’heure n’est pas à la fête. Pour célébrer l’amour, certains soutiennent que la Saint-Valentin doit être un mode de vie au quotidien.

 Alors que certains rivalisent d’ardeur pour offrir de roses et des chocolats à leurs conjoints, Cheikh Tall, marié depuis 30 ans, n’est plus aussi enthousiaste pour cette fête des amoureux.

« C’était des moments trop grandioses chez nous, parce qu’on le préparait, on achetait des vêtements pour nous et pour nos copines. Mariés, on ne célèbre plus cette fête, puisqu’on n’arriverait pas à joindre les deux bouts. », a-t-il déclaré au micro de RFI.

Diodio âgée d’une trentaine d’année, en couple depuis sept ans, fait part des changements au fil des ans : « On est allé manger et il m’a offert des fleurs, le 14 février 2019. En 2020 et 2021, il n’y a rien eu et on est toujours ensemble, ce n’est pas important ! »

Pour Madame Diop, qui a une certaine expérience de la vie, l’amour doit être célébré tous les jours. « Nous ne connaissions pas cette fête, raconte-t-elle. Pour moi, l’amour c’est celui qu’on donne à sa famille, à ses proches. La Saint-Valentin, j’en entends parler depuis peu à la télé, mais si je devais changer le passé, je ne l’aurais pas célébrée : je préfère l’amour au quotidien, cet amour que je donne à mes proches. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »