Sandrine Médégan : la Béninoise qui transforme les fruits en chips

Sandrine Médégan sait d’où elle vient mais surtout connait déjà ses objectifs. Cette Béninoise qui vit à Cotonou s’est engagée dans l’entrepreneuriat il y a quelques années. Elle a lancé son entreprise dénommée Natur’All, une structure qui œuvre dans la transformation des fruits en chips séchés.

L’initiative de Sandrine Médégan plait beaucoup à son entourage. Elle avoue avoir eu cette idée de se lancer surtout dans la transformation de fruits sur la base d’un constat général. Il s’agit de l’importance de plus en plus accrue des produits importés au détriment des produits locaux.

Natur’All permet donc d’offrir aux consommateurs des chips séchés de qualités, issus de leurs localités. Une manière de soutenir la production locale. C’est également pour elle, une solution viable contre la détérioration rapide des fruits.

C’est donc une ambition qui veut à tout prix valoriser le talent des locaux, relever le défi de la qualité et garantie une meilleure santé des consommateurs. « L’année dernière, nous nous sommes rendus compte que dans notre pays, la population connaît pus les produits importés que ceux produits par nos compatriotes. Nous nous sommes alors assignés la mission de valoriser les produits du terroir et de les révéler, non seulement à la face du monde, mais à la population d’autres pays » confie Sandrine.

 Pour atteindre ces objectifs, elle met sur pied, avec le concours de ses collaborateurs, le MIB MARKET. Il s’agit en fait d’un concept d’exposition vente des produits. Dans cet espace, seuls les produits des béninois, ou ceux réalisés sur le territoire local ou encore avec la matière première locale sont autorisés à y participer. La première édition a été selon les organisateurs un vrai succès. Elle a eu lieu au sein du Dantokpa, plus grand marché international du pays. Une trentaine d’entreprises s’y sont intéressées en exposants plus de 250 produits.

Du 29 au 31 mars prochain, Sandrine et sa suite vont tenir la deuxième édition. Une édition qui est cette fois prévue pour avoir lieu à la place des martyrs de Cotonou. Une édition de « révélation » et de confirmation. Plusieures partenaires qui exercent sur le territoire et à l’étranger sont annoncés. Ce sera également le lieu du lancement du LABEL MADE IN BENIN, qui sera pour les produits locaux, un gage de qualité et de reconnaissance.

« Nous pensons que le Bénin c’est nous, c’est nos artisans, nos transformateurs, nos agriculteurs… et nous allons le révéler »  lance Sandrine à l’endroit de ses compatriotes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *