Accueil / A la Une / Scandale des 11 bébés morts au Sénégal: après l’émotion, les premières interpellations
Visitors stand in front of the Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh Hospital, where eleven babies died following an electrical fault, in Tivaouane, on May 26, 2022. - Eleven newborn babies died in a hospital fire in the western Senegalese city of Tivaouane, the president of the country said late May 25, 2022. (Photo by SEYLLOU / AFP)

Scandale des 11 bébés morts au Sénégal: après l’émotion, les premières interpellations

Partagez ceci :

Après la mort de onze nouveau-nés dans un incendie à l’hôpital public de Tivaouane, dans l’ouest du Sénégal, trois personnes ont été placées en garde à vue par la police.

Selon Ousmane Diouf, un responsable de And Gueusseum, centrale syndicale de travailleurs de la santé du Sénégal, cité par l’AFP, une sage-femme, une infirmière et le directeur des ressources humaines (DRH) de l’hôpital sont entendus à Tivaouane pour « mise en danger de la vie d’autrui« . Ils devaient être présentés lundi au procureur de Thiès, capitale régionale dont dépend Tivaouane.

Le 25 mai, un incendie s’est déclenché à l’hôpital public de Tivaouane, entraînant la mort de 11 bébés. Le président Macky Sall a immédiatement mis limogé le ministre de la Santé régulièrement critiqué par syndicalistes et opposants pour la défaillance du système de santé au Sénégal.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »