Accueil / Country / West Africa / Senegal / Sénégal : calme précaire après trois jours de manifestations et d’émeutes

Sénégal : calme précaire après trois jours de manifestations et d’émeutes

Partagez ceci :

Suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, des manifestations et émeutes ont éclaté à Dakar et dans plusieurs villes du Sénégal pendant trois jours faisant quatre morts.

Arrêté pour « trouble à l’ordre public » et « participation à une manifestation non autorisée », Ousmane Sonko est également accusé de viol et de menaces de mort. Ce dernier soutient que c’est un complot destiné à l’écarter du jeu politique.

Ce vendredi 5 mars au soir, le ministre de l’intérieur du Sénégal, Antoine Félix Diome, a déclaré « regretter et condamner des actes de nature terroriste », faisant allusion aux saccages, pillage et dégradation de bâtiments publics et bien privés.

Les avis divergent au sein de la population ; pendant que certains Sénégalais demandent une intervention du président Macky Sall pour apaiser les tensions, d’autres demandent même sa démission ou la libération d’Ousmane Sonko.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »