Accueil / A la Une / Sénégal: Karim Wade indésirable au pays ?

Sénégal: Karim Wade indésirable au pays ?

Partagez ceci :

Karim Wade, le fils de l’ancien président sénégalais, ne cesse de secouer la scène politique du pays de Macky Sall. Le retour imminent de Wade père et celle du fils spécialement, alimente les débats depuis quelques jours: commentaires, intimidations, menaces fusent de partout.

En exil au Qatar depuis quelques années, Karim Wade serait de retour d’après ses proches et son parti le Pds en ce mois de novembre. Karim ne serait visiblement pas le bienvenu, d’après certains membres du régime en place.

C’est le cas de l’ancien ministre de la Justice, Aminata Touré, d’après Koaci qui avertit le candidat du Pds. Pour fouler le sol du Sénégal, elle indique qu’il faudrait que Karim Wade paye les 138 milliards qu’il doit à l’Etat du Sénégal d’après le jugement de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). L’autre option serait qu’il retourne simplement en prison.

« Tout Sénégalais est libre de venir au Sénégal et tout Sénégalais se doit de respecter les décisions de la justice sénégalaise. Karim Wade le sait mieux que quiconque. Il a eu le temps, en 3 ans à la prison de Rebeuss , d’étudier les dispositions du Code pénal sénégalais. Il sait donc ce qu’il a à faire », a déclaré Aminata Touré dans un entretien avec le journal « Enquête ». Un avertissement véhiculé par plusieurs autres membres du régime, d’après notre source.

Au sein de la population, le retour du candidat de la Pds est diversement apprécié. Au moment au certains clament qu’il faut récupérer les fonds à tout prix, d’autres par contre doute de la crédibilité du régime à vouloir réellement retrouver la trace des 138 milliards.

« Presque tous les Sénégalais ont cru que Karim Wade est de la pire espèce de dirigeants, qu’il avait détourné les milliards du contribuable. Mais non seulement rien n’a été trouvé depuis lors mais on ne s’intéresse à cet argent que quand Karim annonce son retour au pays. C’est du n’importe quoi », fustige une Sénégalaise.

Pour rappel, le fils de l’ancien président sénégalais a été condamné en 2015 à six ans de prison et à une amende astronomique de 138 milliards de francs CFA pour « enrichissement illicite ». Il sera libéré le 23 juin 2016 suite à une grâce présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »