Accueil / A la Une / Sénégal : ‘libération de l’opposant ou démission du président’
Macky Sall

Sénégal : ‘libération de l’opposant ou démission du président’

Partagez ceci :

Après trois jours de manifestations et d’émeutes à Dakar et dans plusieurs villes faisant quatre morts suite à l’arrestation de l’opposant politique Ousmane Sonko pour « trouble à l’ordre public » et « participation à une manifestation non autorisée », des voix s’élèvent pour appeler le président Macky Sall à la démission. Quant à l’opposant, accusé de viol et de menaces de mort, il continue de dénoncer un complot destiné à l’écarter du jeu politique.

Malgré un calme qui semble être revenu dans la plupart des quartiers de Dakar ce matin, l’avocat de la jeune femme qui accuse Ousmane Sonko de viol assure que sa maison a été incendiée dans la nuit.

Sur les réseaux sociaux, renseigne RFI, les Sénégalais continuent de s’indigner de la situation, et réagissent à la déclaration du ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diome qui a pris la parole hier, vendredi 5 mars au soir.

Il a déclaré « regretter et condamner des actes de nature terroriste », citant les saccages, pillage et dégradation de bâtiments publics et bien privés. Il a rappelé que toutes les personnes auteurs d’actes criminels seront traduites en justice.

Un discours qui ne rassure guère certains Sénégalais, qui demandent alors une intervention du président Macky Sall pour apaiser les tensions.

D’autres demandent même sa démission ou la libération d’Ousmane Sonko.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »