Sénégal: vers la censure de la série « Maîtresse d’un homme marié » ?

Partagez ceci :

Le respect des bonnes normes et valeurs morales est un point non discutable au Sénégal. Tout acte ou évènement pouvant entraîner une dépravation des mœurs y est prohibé.

Dans ce contexte, le comité de défenses des valeurs morales et l’ONG islamique Jarma, ont déposé une plainte commune contre Marodi TV , la maison de production à l’origine de la série télévisée « Maîtresse d’un homme marié ».

La plainte a été déposée auprès du Conseil national de régulation de l’audiovisuel.

Même si la série remporte un franc succès, pour le président de l’organisation islamique, Mame Mactar Guèye, la série est « amorale et non conforme aux valeurs sénégalaises».

Il fustige le langage et le comportement des acteurs qui, selon lui, «font la promotion de l’adultère et de la vulgarité», rapporte Koaci.

Pour appuyer ses dires, il rappelle que « dans l’épisode 11 une actrice dit : ‘lima yorr mako mom kouma nexx lakoy diokh’ (en substance ‘je couche avec qui je veux’, en wolof). C’est le summum de la vulgarité et du langage ordurier. On ne peut pas laisser passer de tels messages qui agressent la population sénégalaise et surtout les enfants».

A part la plainte, les plaignants déclare qu’une marche sera également organisée pour demander l’arrêt de diffusion de la série.

Le producteur de la série ne s’est pas prononcé sur le sujet. Toutefois, il assure que si la série présente des manquements avérés aux lois qui régissent l’audiovisuel, Marodi TV recevra une mise en demeure en vue de l’arrêt de sa diffusion.

Notre source rapporte que ce n’est pas la première fois qu’une série est remise en cause. Les autorités chargés des valeurs morales s’assurent de garder les préceptes qui favoriseront l’éducation saine de la jeune génération.