Home / Artiste / Sherrie Silver: la Rwandaise derrière le clip “This is America”

Sherrie Silver: la Rwandaise derrière le clip “This is America”

Partagez ceci :

Sherrie Silver n’est pas connue mais là voilà aux devant de la scène. A seulement à 23 ans, elle a fréquenté les coulisses de la préparation de l’une des vidéos les plus emblématiques de l’année 2018. Elle a apporté sa touche africaine dans le succès de cette vidéo qui marque beaucoup d’amateurs.

L’apport de la jeune rwandaise a fait du rappeur américain Childish Gambino l’une des figures américaines de musique de l’année. Selon elle, la danse africaine sur la grande scène est plus importante qu’autre chose. La danseuse et actrice a un objectif clair : œuvrer pour donner une notoriété et une considération importantes à la danse africaine aux Etats-Unis au même titre que le ballet ou la danse de rue et tous ces autres célèbres styles.

Des ambitions qui se reflètent dans le travail de la jeune danseuse qui a participé au tournage de cette vidéo de devenue virale sur internet depuis sa sortie en mai 2018, avec près de 350 millions de vues sur YouTube. Le travail de Sherrie sur « This is America » n’est pas resté dans l’ombre. Le clip a été nominé dans la catégorie meilleure chorégraphie aux MTV Video Music Awards 2018.

Les deux créateurs ont montré assez de flexibilité en apportant donc un mélange de styles et surtout celles africaines. « Cette chorégraphie représente beaucoup de mouvements de danses africaines parce que je voulais représenter non seulement d’où je viens, mais aussi le Ghana, le Rwanda, le Nigeria, autant de types de danses », dit la jeune artiste rwandaise.

Si les choses vont désormais bien pour la Rwandaise depuis la sortie de la vidéo, il faut dire que c’est le fruit de ses efforts, le prolongement d’une histoire qui a débuté depuis des années dans son pays.

Née en 1994 au Rwanda, Sherrie arrive au Royaume-Uni à l’âge de cinq ans. Elle va se lancer dans la danse grâce à sa mère qui l’encourage. A travers les cours et des performances, son talent lui ouvre forcément les opportunités. Quelques années plus tard, le déclic arrive quand la danseuse a la chance de travailler pour le président rwandais Kagame. Peu après, elle a été recommandée pour un film.

« Ce n’était jamais le plan que je voulais être une actrice, la danse m’a choisi fondamentalement », confie-t-elle. Mais après elle s’est vite accommodé pour au fil des tournages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »