Home / Artiste / Showbiz : Ce qui a chassé Pantcho du coupé décalé pour l’humour

Showbiz : Ce qui a chassé Pantcho du coupé décalé pour l’humour

Partagez ceci :

Pantcho le Gatair est connu pour ses scènes assez causasses et ses déclarations choques. Mais avant de verser dans l’humour, le bouillant comédien a fait un passage plus ou moins réussi dans le coupé décalé. Celui qui se faisait appeler à l’époque Pipi Lewis revient sur un moment difficile de son parcours.

Si Pantcho est bien connu aujourd’hui et bien aimé, c’est grace à sa détermination et à sa capacité d’adaptation. Le jeune Gatair, fait partie des artistes coupé décalé qui ont fait danser les Ivoiriens au lendemain de la crise post-électorale à travers le concept à succès : « Kuitata ».

Mais des années après, c’est plutôt dans l’humour qu’on le retrouve. A partir de 2016, le public et ses fans du coupé décalé sont surpris de le voir dans la web Série « Yopougon dans la cité ». Loin d’une simple apparition, l’homme reste dans l’humour jusqu’à présent.  Un changement de registre qui a bien son explication.

 « Dans le coupé décalé, il ya des personnes qui n’ont pas été du tout gentils avec moi. Ce sont des gens qui ne respectent pas souvent les artistes. Dans ce milieu, les gens ont trop abusé de moi, souvent on te fait jouer dans des bars pour juste te dire, on va te payer le transport. Je vis de la musique, j’ai quel avenir si je dois attendre un transport », révèle Pantcho sur les réseaux sociaux.

Dans son nouveau registre de l’humour, l’homme se sent à l’aise mais n’est pas pour autant éloigné de la musique. On le voit très souvent jouer des rôles dans les vidéos des artistes très populaires de son pays notamment Dj Kerozen.

Aujourd’hui c’est un Pantcho ambitieux qui aborde son quotidien d’humoriste. « Aujourd’hui, je me suis lancé dans l’humour, ça me réussit bien. J’ai mis en place sur le Net mon label d’humour dénommé : « Abidjanais ». C’est un label qui regroupe pas mal de jeunes humoristes ivoiriens de demain. Dans ce milieu, j’arrive à monnayer mon talent. Je signe de bons cachets et je décroche pas mal de pub qui me permettent de payer ma maison et  mener ma carrière. Bientôt les Ivoiriens me verront au Palais de la culture pour mon premier One man Show », a annoncé Pantcho.

Traduction »