Umalis Group
Home / A la Une / Showbiz : Toofan dans le Top 30 des meilleures chansons afrobeat de la décennie 2010

Showbiz : Toofan dans le Top 30 des meilleures chansons afrobeat de la décennie 2010

Partagez ceci :

Le duo Masta Just et Barabas du groupe Toofan vient encore d’honorer le Togo en figurant parmi le Top 30 des meilleures chansons afrobeats de ces 10 dernières années à compter de 2010. En tenant en compte des critères tels que la qualité de la chanson, l’impact dans les mémoires collectives ou encore l’impact sur la propre carrière de l’artiste, WANATeam a fait un classement des 30 tubes Afrobeats de pur bonheur.

30. Reniss – « La sauce » (2015)

C’est grâce à « La Sauce » que l’Afrique entière connaît Reniss. Un morceau qui a fait sensation, dont le refrain est devenu une expression courante (le piment dans la sauce). La coiffure arborée par la Camerounaise dans la vidéo est également mythique.

29. Afro B – « Drogba » (2018)

Au cours des années 2000, il y a eu la Dream Team et Shanaka Yakuza qui ont rendu hommage au grand footballeur ivoirien grâce au concept de « Drogbacité ». Le Britannique d’origine ivoirienne Afro B a ensuite pris le relais pour faire de « Drogba » un des hymnes de l’Afrobeats.

28. Diamond Platnumz – « Number One » (2013)

Le grand Diamond Platnumz que l’on connaît aujourd’hui doit une partie de son grand succès sur la scène Afrobeats à cette magnifique chanson. Le Tanzanien étendait déjà toute sa classe sur ce morceau qui a connu une plus grande dimension encore grâce au remix avec Davido.

27. Josey – « Diplôme » (2014)

Si l’Ivoirien Josey s’est fait une place parmi les meilleures artistes féminines c’est principalement grâce à « Diplôme ». Un morceau au refrain mythique dans lequel beaucoup de femmes se sont reconnues.

26. Koffi Olomidé – « Selfie » (2015)

« Selfie » est LE carton de la légende congolaise Koffi Olomidé au cours de cette décennie. Il s’agit du 1er extrait et du single phare de son grand album 13ième apôtrecomposé de 4 CD. Un titre qui marquera également son retour au sommet.

25. Stony – « Danca Kizomba » (2013)

La talentueuse Stony n’est certes pas africain, mais c’est grâce à ce morceau que la Guadeloupéenne est reconnue dans le monde entier. Sa chanson est devenue l’hymne de la Kizomba, cette danse sensuelle venue d’Angola ! 

24. Os Destroia – « Nao Faz Isso Bela » (2014)

Le groupe angolais Os Detroia nous aura fait autant danser que rigoler grâce au clip de « Nao Faz Isso Bela ». La danse consiste tout « simplement » à esquiver les coups de ses parents de manière très décalée. Celle-ci est bien évidemment restée dans les mémoires.

23. Sidiki Diabaté – « Inianafi Debena » (2015)

L’homme qui a inspiré Booba, titrait-on en 2015, en référence à cette fameuse chanson qui a été reprise par le rappeur dans « Validée ». C’est également le tube qui a révélé le Malien Sidiki Diabaté aux yeux du monde. Comme il le dit lui-même, c’est l’Afrique qui a gagné.

22. Franko – « Coller la petite » (2015) 

Même si nous n’avons pas toujours dit du bien de cette chanson, il faut admettre que « Coller la petite » a marqué sa génération. Il y a eu un avant et un après pour le rappeur Camerounais Franko qui a réussi à enflammer les soirées du monde entier.

21. Burna Boy – « On The Low » (2018)

Rarement un artiste africain de sa génération aura autant conquis la planète entière. « On The Low » est le morceau symbole de cette réussite, extrait de l’album African Giant, l’un des grands projets de cette décennie.

20. Starboy – « Soco » (2018)

Même année, même pays et même triomphe pour « Soco » et l’équipe Starboy emmenée par son leader charismatique Wizkid en entrée et au refrain. N’oublions pas de citer Ceeza Milli, Spotless et Terri qui n’ont pas fait figuration, bien au contraire.

19. Tekno – « Pana » (2016)

Après avoir connu le succès en Afrique, le petit génie Tekno a enregistré son morceau phare ayant frappé à l’international avec « Pana ». Un titre qu”il a également composé confirmant tous les espoirs placés en lui.

18. Timaya – « Bum Bum » (2012)

« Bum Bum » est le single signature du Nigérian Timaya. C’est aussi celui qui a le plus perduré dans le temps, notamment grâce au soutien du grand Sean Paul qui a posé sur le remix de ce titre en 2014, lui donnant un aspect encore un peu plus international.

17. Davido – « Fall » (2017)

C’est peut-être la chanson la plus marquante de ces 3 dernières années. Plus, encore : il s’agit de la chanson la plus marquante de la carrière de l’immense Davido ! C’est dire la force qu’elle représente. Le temps inscrira davantage « Fall » dans la légende…

16. Mampi – « Walilowelela » (2012) 

Mampi s’était déjà imposée comme le porte-étendard de la Zambie (avec Chika et le fameux « Lupupa ») grâce à son single dancehall « Why » en 2011. Mais l’année suivante, avec « Walilowelela » elle avait encore un peu plus placé la musique zambienne sur la carte du monde. Séduite, la chanteuse franco-portugaise Luyanna avait ensuite collaboré avec Mampi 3 ans plus tard afin de contribuer davantage à la portée internationale du titre.

15. DJ Arafat – « Djessimika » (2010)

C’est en sortant d’un accident de la route que DJ Arafat a enregistré ce morceau, en forme d’exutoire. Il disait avoir la rage d’après les dires Champy Kilo, le fameux compositeur du morceau. L’apache 8500 volts va transformer cette rage en génie et dévoiler le titre que l’on connaît. Le Yorobo reste et restera « toujours vivant ». Ce single également.

14. Serge Beynaud – « Okeninkpin » (2014)

Avec « Djessimidjeka », s’il y a un autre morceau Coupé-Décalé à retenir au cours des années 2010, c’est bien celui-ci. Serge Beynaud est alors au sommet de son art et de sa discipline et devient l’ambassadeur de la musique ivoirienne à l’international. Un exploit, mais pas une surprise tant son talent est énorme. 

13. Flavour – « Nwa Baby (Ashawo Remix) » (2011)

La version originale est une belle chanson « low-tempo ». Conscient du potentiel du single, Flavour nous dévoile une version revisitée avec des sonorités beaucoup plus rapides et un refrain que l’on ne présente plus !

12. Eddy Kenzo – « Sitya Loss » (2014)

Avec « Sitya Loss », Eddy Kenzo a placé la musique ougandaise sur la carte du monde. Un single qui donne toujours autant de plaisir à entendre qu’à voir, notamment grâce au clip qui allie danse et humour. A noter également la présence des phénomènes des Ghetto Boyz, jeune troupe de danseurs.

11. Fuse ODG ft. Tiffanny – « Azonto » (2011)

Fuse ODG et Tiffanny ont enregistré une des chansons de référence du mouvement ghanéen du même nom. C’est en partie grâce à ce morceau que le Azonto s’est fait connaître en Afrique et qui a ensuite connu une ascension fulgurante au niveau international.

10. Fuse ODG – « Antenna » (2012)

Encore une fois Fuse ODG cette fois-ci pour LA chanson de référence du Azonto avec « Antenna ». Les challenges de ce morceau sont également devenus cultes. Un phénomène qui est arrivé jusqu’aux oreilles de Wyclef Jean avec qui le natif de Londres a enregistré le remix.

9. Toofan – « Gweta » (2013)

Les « jaloux » et les « haineux » sont partout à en entendre les artistes. Les Togolais de Toofan, de leur côté, ont réussi à tirer leur épingle du jeu en créant un concept de danse sensationnel : le Gweta. Le principe est simple : le jaloux est à gauche, on esquiver vers la droite et inversement. Procédé simple mais prouesse artistique absolue !

8. Yemi Alade – « Johnny » (2014)  

Yemi Alade est sans doute l’artiste féminine Afrobeats de la décennie. Mais pour elle, tout a réellement débuté avec le désormais classique « Johnny » dont la vidéo est la plus visionnée pour une chanteuse noire d’Afrique Subsaharienne.

7. K’naan – « Wavin’ Flag » (Coca-Cola Celebration Mix) (2010)

Que de beaux souvenirs nous évoque le remix de « Wavin Flag ». L’artiste somalien a signé un succès international grâce à cette magnifique chanson incitant à hisser haut nos drapeaux. C’est d’ailleurs cet « hymne » a d’ailleurs été popularisé par Coca-Cola au cours de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

6. Sarkodie ft. Castro – « Adonai » (2014) 

« Adonai » est le morceau le plus populaire de l’histoire de la musique ghanéenne. Titre interprété par Sarkodie et Castro, deux des principaux symboles de la réussite musicale du Ghana au cours de ces 10 voire 20 dernières années.  Ce morceau qui allie le Gospel à l’Afrobeats est devenu davantage emblématique depuis la disparition de Castro.

5. Wizkid – « Ojuelegba » (2015)

Acteur majeur du mouvement Afrobeats au cours de cette décennie, Wizkid a fait rêver le monde entier grâce à « Ojuelegba ». Y compris la grande star canadienne Drake qui n’a pas hésité à poser sur ce morceau pour le remix et par la suite à collaborer avec Wizzy à plusieurs reprises. A noter également que le leader de Starboy considère ce titre comme « l’hymne de l’Afrique » !

4. D’Banj – « Oliver Twist » (2012)

D’Banj est un des artistes qui ont contribué à l’essor du mouvement Afrobeats dans le monde. Une journaliste travaillait à la BBC a confié que ce au titre indémodable qu’est « Oliver Twist » a permis d’ouvrir davantage l’esprit des Britanniques vis-à-vis des musiques africaines. Le clip, tout aussi emblématique, bénéficie de la présence de Big Sean ou encore Kanye West chez qui D’Banj a signé par la suite avec le label « Good Music »

3. Fally Ipupa – « Original » (2014)

Véritable chef d’œuvre musical, « Original » est comme son nom l’indique un retour aux sources. C’est l’esprit Ndombolo national du Congolais Fally Ipupa, musicalement et visuellement. Ce morceau est probablement LA meilleure chanson de ce genre au cours de ces 10 années.

2. Magic System ft. Ahmed Chawki – « Magic In The Air » (2014)

Un tube planétaire venu d’Afrique du Nord et subsaharienne, c’est la particularité du morceau « Magic in the air » chanté par les Ivoiriens de Magic System, le Marocain Ahmed Chawki et produit par son compatriote Red One. Plus qu’un titre, « Magic in the air » est devenu un hymne de la fête et des célébrations. Particulièrement dans les manifestations sportives où ce chant est entonné dans les plus grands stades, au même titre que « We Are The Champions » de Queen (toutes proportions gardées).

1. P-Square – « Personally » (2013)

« Nous dédions cette vidéo à notre mentor ; le légendaire King Of Pop, le regretté Michael Jackson, qui nous inspire encore “personnellement” », dixit les P-Square eux-mêmes. Difficile de rendre un meilleur hommage à l’artiste le plus influent de tous les temps. « Personnally » représente à la fois l’apogée de la (très) grande carrière des jumeaux nigérians et le début de la grande vague Afrobeats qui allait déferler au niveau international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »