Home / A la Une / Sierra-Leone: les auteurs de viol risquent désormais la perpétuité
Image illustrative

Sierra-Leone: les auteurs de viol risquent désormais la perpétuité

Partagez ceci :

Signalé comme une « urgence nationale » depuis février dernier, le viol est au cœur des préoccupations du gouvernement sierra-léonais. Il y a quelques semaines, les parlementaires sierra-léonais ont revu les dispositions à l’endroit des auteurs de viols.

Ainsi, selon la nouvelle proposition en attente d’adoption par le président, les peines contre les auteurs de viol iront désormais de 15 ans à perpétuité selon la gravité des cas.

Il s’agit pour les députés de mettre fin à ces exactions notamment sur les nourrissons.

Le cas d’une petite fille de 5 ans, violée un an plus tôt par un proche de la famille âgé de 28 ans, a suscité la colère des activistes et ONGs dans le domaine.

Le président Julius Maada Bio espère pour sa part que ce durcissement de la loi mettra un terme à la culture du viol sierra-léonaise, rapporte Aufeminin.

Selon l’ONG Rainbo Initiative, les conséquences des viols sont tout aussi néfastes pour la victime à part les traumatismes.

Dans cette société dominée par les hommes, où des violences « systémiques » sont infligées aux femmes et aux filles, des dizaines d’entre elles tomberaient enceintes chaque mois à la suite d’un viol, certaines contractent par la même occasion le virus du sida, déplore-t-elle.

Il faut souligner que selon les données de la Police, les cas de violence sont passés de 4800 en 2017 à plus de 8500 en 2018, pour une population de 7,5 millions d’habitants. Les chiffres de cette année en cours n’ont pas été encore révélés.

Traduction »