BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Situation tendue entre la Banque mondiale et le Gabon

Situation tendue entre la Banque mondiale et le Gabon

Partagez ceci :

Les décaissements en direction de Libreville ont été suspendus par l’institution de Bretton Woods, en raison de l’accumulation d’arriérés de paiement de plusieurs mois.

Dans une note datée du 1er juillet dernier, la Banque mondiale annonce la suspension des décaissements auprès du Gabon. Il est reproché au pays d’Oligui Nguema, d’avoir cumulé plusieurs mois d’arriérés de paiement de sa dette. Cette information est contenue dans une note écrite du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, disponible sur les réseaux sociaux. La note fait suite au séjour de Ousmane Diagana en début mai au Gabon.  Le texte indique qu’au 30 juin dernier, le Gabon a cumulé des arriérés d’une valeur d’environ 10 milliards de francs CFA.

Une suspension qui pourrait porter un coup sur plusieurs projets en cours de réalisation.  Notamment des projets de modernisation des villes à travers la construction des routes pavées, la formation des jeunes dans les métiers techniques, l’extension de la fibre optique vers les pays voisins ou encore le projet eGabon qui vise à numériser l’administration gabonaise.

Le gouvernement gabonais n’est pas resté indifférent à cette suspension. Dans un communiqué mercredi soir, les autorités pointent du doigt des problèmes techniques qui auraient bloqué le payement. Selon Charles Mba, le ministère des Comptes publics gabonais a déjà procédé au paiement de ces arriérés, soit 136 milliards de francs CFA de dette.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »