Accueil / Pays / Afrique de l’Est / Somalie:le Président Hassan Sheikh appelle à la levée de l’embargo sur les armes
Hassan Sheikh Mohamud,0064

Somalie:le Président Hassan Sheikh appelle à la levée de l’embargo sur les armes

Partagez ceci :

La République fédérale de Somalie, Hassan Sheikh Mohamud , intensifie ses efforts pour persuader la communauté internationale de lever l’embargo sur les armes imposé au pays alors que la lutte contre les militants d’al-Shabab s’intensifie, le gouvernement jugeant nécessaire de renforcer sa position contre l’insurrection en cours.

La levée de l’embargo sur les armes est menée par le président Hassan Sheikh Mohamud , qui a rencontré le 6 janvier 2023,  des ambassadeurs de divers pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Italie, ainsi que des représentants des Nations unies, de l’Union européenne et de l’Union africaine en poste au Somalie pour discuter de la question.

Au cours des entretiens, le président Mohamud a souligné « l’unité du peuple et du gouvernement somaliens dans leurs efforts pour libérer le pays, implorant les représentants internationaux de soutenir la lutte contre les djihadistes, en particulier dans la levée de l’embargo sur les armes, considéré comme crucial pour la lutte contre le terrorisme» . Le président a également souligné « les efforts des forces armées somaliennes dans la libération de diverses zones dans les régions de Middle Shabelle, Hiiraan et Galgudud, démontrant la détermination du gouvernement à libérer le pays du terrorisme qui a entravé son développement et son progrès».

Plusieurs appels ont été lancés pour lever ou modifier l’embargo sur les armes à destination de la Somalie ces dernières années, en particulier de la part du gouvernement somalien et d’autres pays, tels que les États-Unis et l’Union européenne, qui« soutiennent que l’embargo entrave les efforts de lutte contre le terrorisme». Cependant, les opposants à la levée de l’embargo, comme le Royaume-Uni ou l’Union africaine ,soutiennent que «la situation sécuritaire fragile du pays et le risque que des armes tombent entre les mains de groupes terroristes font de la levée de l’embargo une proposition risquée». 

Rappelons que , L’embargo sur les armes contre la Somalie est en place depuis près de trois décennies , imposé pour la première fois par le Conseil de sécurité des Nations Unies en 1992. Il a été initialement mis en place en réponse à la guerre civile et à l’effondrement du gouvernement en Somalie, ce qui a entraîné une violence généralisée et crises humanitaires. Le Conseil de sécurité des Nations unies a depuis renouvelé l’embargo à plusieurs reprises, la dernière fois en novembre 2022.

Pathy Kan




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »