Umalis Group
Home / A la Une / Soudan : Omar El Béchir, près de 200 avocats pour lui empêcher la peine de mort

Soudan : Omar El Béchir, près de 200 avocats pour lui empêcher la peine de mort

Partagez ceci :

L’ancien président soudanais Omar el-Béchir et 27 autres personnes accusées d’avoir pris le pouvoir par un coup d’Etat en 1989 ont comparu ce mardi devant les juges de Khartoum. Mais l’audience, une heure après son début a été levée à 11h20 et renvoyé au 11 août. Pour cause, la salle ne pouvait contenir les avocats de la défense qui étaient environ 200.

«La salle du tribunal n’est pas assez grande pour accueillir tous les avocats de la défense qui sont 191. Nous devons prendre des mesures pour permettre l’accueil de tous les avocats. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’ajourner l’audience au 11 août», a affirmé le président du tribunal.

L’ex Chef d’Etat, Omar el-Béchir et plusieurs des accusés risquent la peine de mort pour avoir renversé le gouvernement démocratiquement élu du premier ministre Sadek al-Mahdi il y a 31 ans.

Et pour rendre justice, trois juges sont désignés pour conduire ce procès inédit dans le monde arabe, où jamais l’auteur d’un putsch réussi n’avait été jugé dans l’histoire récente.

Déjà condamné à deux ans d’emprisonnement pour corruption en décembre dernier, l’ancien président soudanais, destitué le 11 avril, doit cette fois s’expliquer sur le coup d’État qui l’a amené au pouvoir en 1989.

Il est accusé d’avoir violé à l’époque l’ordre constitutionnel, il risque, à 76 ans, la peine de mort.

En attendant la prochaine audience, Omar el-Béchir retourne en prison derrière les murs en béton du centre de Kober, où il faisait incarcérer ses opposants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »