BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / « TARHA NAKAl » : L’AES unifiée pour la sécurité et la souveraineté

« TARHA NAKAl » : L’AES unifiée pour la sécurité et la souveraineté

Partagez ceci :

L’Alliance des États du Sahel (AES) continue de renforcer ses liens militaires et sa capacité de défense collective à travers l’organisation d’exercices tactiques communs. Le dernier en date, baptisé « TARHA NAKAl », se déroule actuellement au Niger, signifie l’amour de la patrie en langue Tamasheq. Cet exercice réunit non seulement les États membres de l’AES, mais également la Guinée et le Togo. Un exercice qui souligne l’importance de la coopération régionale pour la sécurité et la souveraineté.

L’exercice « TARHA NAKAl » vise à améliorer l’interopérabilité des forces armées des pays participants, à échanger des compétences et des techniques, et à développer des stratégies communes pour répondre aux menaces transnationales. Ces manœuvres comprennent des simulations de combats, des opérations de maintien de la paix, et des interventions en cas de crises humanitaires, démontrant ainsi une approche intégrée et proactive des questions de sécurité régionale.

Par une démonstration de solidarité et de détermination, l’AES envoie un message puissant au reste du monde : la sécurité et l’intégrité territoriale du Sahel ne sont pas à marchander.

Les dirigeants de l’AES ont réaffirmé leur détermination à défendre chaque millimètre carré de leur territoire contre toute tentative d’ingérence extérieure, quelles que soient les pressions exercées par des puissances paternalistes.

Ce positionnement ferme est d’autant plus pertinent dans le contexte actuel de la région du Sahel, où les menaces sécuritaires, notamment les activités des groupes terroristes et les conflits internes, continuent de poser des défis significatifs. L’AES, par ce genre d’initiatives, montre son engagement à garantir la stabilité et la paix dans ses États membres par le biais d’une coopération militaire renforcée et d’une solidarité inébranlable entre ses membres et leurs partenaires.

Le succès de « TARHA NAKAl » pourrait servir de modèle pour de futures collaborations et exercices conjoints, non seulement au sein de l’AES, mais aussi avec d’autres alliances régionales en Afrique. En consolidant leurs capacités militaires, les États de l’AES augmentent leur résilience face aux menaces et renforcent leur position sur la scène internationale.

De plus, cette initiative est susceptible de renforcer la confiance mutuelle entre les forces armées des pays participants, ouvrant la voie à une coopération accrue dans d’autres domaines, tels que le développement économique et social, la gestion des ressources naturelles, et la lutte contre les changements climatiques.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »