Home / A la Une / Taxi-moto, ce moyen de transport de plus en plus prisé à Lagos

Taxi-moto, ce moyen de transport de plus en plus prisé à Lagos

Partagez ceci :

Les habitants de Lagos ont désormais une solution contre les embouteillages, un véritable casse-tête pour les nigérians. Les files kilométriques des véhicules dans la capitale économique du Nigeria auront le mérite d’avoir contribué à l’émergence de plusieurs startups.


Ainsi si les taxi-moto sont bannis sous d’autres cieux, adaptés à la technologie, ils seraient la solution propice pour les embouteillages de Lagos.

Si les créateurs de Gokada (Okada signifie taxi-moto en créole nigérian), d’après TV5 monde, sont les premiers en 2018, à avoir flairé la bonne affaire dans ce pays de 190 millions d’habitants, ils auront bien vite des concurrents.

Maxokada, ORide ou encore Gokada pour ne citer que ces opérateurs, promettent aussi bien un service efficace et rapide à leur clientèle. Ces différents opérateurs proposent un service de taxis-motos en ligne avec prix encadrés, chauffeurs qualifiés et casque obligatoire.

Il suffit juste de passer commande sur votre smartphone, et votre conducteur de moto vous attendra en bas de chez vous, prêt à remonter les files interminables de voitures immobiles qui rôtissent sous le soleil de Lagos.

Ils sont de plus en plus nombreux à garer leur voiture au profit des taxi-motos qui se révèlent le moyen le plus sûr d’arriver à l’heure au service. Au-delà de résoudre un problème de société criard, ces start-ups améliore également la vie de beaucoup de jeunes.

“Les champions (conducteurs) de Maxokada, gagnent jusqu‘à trois fois, parfois jusqu‘à cinq fois ce qu’ils gagneraient en termes de revenus par rapport aux conducteurs informels”, confie Adetayo Bamiduro, directeur de maxokada.

Traduction »