BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Tchad : le CNT accuse la France de vouloir ternir l’image du président Mahamat Idriss Deby

Tchad : le CNT accuse la France de vouloir ternir l’image du président Mahamat Idriss Deby

Partagez ceci :

Après l’annonce en début de semaine par la presse française qu’une enquête préliminaire avait été ouverte en France, contre le président Mahamat Idriss Deby pour « détournement et recel » concernant des dépenses vestimentaires de la présidence tchadienne pour plus de 900.000 euros à Paris, il y a trois ans, le Conseil national de transition (CNT), qui tient lieu de Parlement provisoire, a réagi vigoureusement par la voix d’ Ali Kolotou Tchaimi, premier vice-président.

« Il y a des faits d’actualité qui ne peuvent pas laisser indifférent le Conseil national de transition. Le Conseil national de transition a appris avec une très grande surprise les allégations partisanes relayées en boucle par des médias internationaux, mettant en cause le président de la République, chef de l’État, Mahamat Idriss Deby Itno.

Selon  ces allégations, qui n’ont pour vocation autre que détenir l’image et la réputation du Tchad sur la scène internationale, une enquête serait ouverte en France par le parquet national financier contre le président de la République… concernant des dépenses vestimentaires.

Le Conseil national des transitions condamne avec fermeté cette accusation lâche qui jette le discrédit non seulement sur le chef de l’État, mais aussi et surtout sur la souveraineté de notre pays, et au-delà, sur peuple tchadien qui vient d’accorder largement son suffrage au président de la République. »

Jusqu’ici, seule l’organisation de la société civile « Tournons la page – Tchad » avait appelé les enquêteurs français à faire la lumière sur cette affaire pour savoir si Mahamat Deby est responsable de ces faits ou si c’est son entourage.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »