BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Tchad : le premier ministre Succès Masra présente la démission de son gouvernement

Tchad : le premier ministre Succès Masra présente la démission de son gouvernement

Partagez ceci :

La transition étant terminée, le nouveau chef de l’État tchadien doit former un nouveau gouvernement exclusivement composé des partis politiques qui l’ont soutenu.

Le nouveau gouvernement tchadien reste attendu plusieurs jours après la proclamation des résultats de la présidentielle. Ce 22 avril, le signe d’un gouvernement imminent a été envoyé avec la démission du gouvernement de transition dirigé par Succès Masra. Dans une lettre qui a fuité sur les réseaux sociaux, l’ancien premier ministre écrit : « Avec la fin de l’élection présidentielle du 6 mai 2024, dont les résultats sont connus de tous, le gouvernement de transition que je dirige est devenu sans objet.  Aussi en tant que chef du gouvernement de transition, tout en vous remerciant pour la confiance et l’honneur manifestés pendant cette période transitoire écoulée, je vous présente ici ma démission, ainsi que celle de mon gouvernement, conformément à la constitution », lit-on dans un document d’une page écrit de la main de Succès Masra.

Pour les choix politiques devant nous tous qui impacteront le peuple qui attend le changement, ma plus grande prière patriotique est que Dieu nous fasse grâce de sa sagesse et vous bénisse, qu’il bénisse le courageux et résilient peuple tchadien et qu’il prenne garde de notre pays. Honneur Et Fidélité à la patrie, loyauté au peuple », ajoute Succès Masra dans sa lettre adressée à Mahamat Idriss Deby, le nouveau chef de l’Etat.

Pour le prochain gouvernement tchadien, le nouveau chef de l’État a clairement affirmé qu’il sera uniquement composé de ceux qui ont l’ont soutenu et qui pourront l’aider à implémenter son programme politique.

Selon les résultats proclamés par le Conseil constitutionnel, Mahamat Idriss Déby, 40 ans, a recueilli 61,03 % des voix, contre 18,53 % pour Succès Masra, 40 ans aussi. Le taux de participation s’était officiellement élevé à 75,89 %.

Essama Aloubou




One comment

  1. Vive -vive le Mali. battez vous et n’oublier pas la population

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »