Accueil / Pays / Afrique Centrale / Rép. Centrafricaine / Tentative de coup d’Etat en Centrafrique : l’affaire est classée sans suite

Tentative de coup d’Etat en Centrafrique : l’affaire est classée sans suite

Partagez ceci :

Les quatre militaires français de la Minusca arrêtés lundi dans le cadre d’une tentative d’assassinat contre le président centrafricain Faustin Archange Touadéra ont été libérés ce jeudi 24 février.

Leur arrestation avait déclenché un tollé en France et à l’international. Le parquet a jugé que la procédure est non avenue et décidé de classer l’affaire sans suite à cause de l’accord qui lie la Centrafrique à la Minusca.

Selon les informations, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres avait dans un communiqué, réclamé leur libération immédiate. « Ces membres de la MINUSCA bénéficient de privilèges et d’immunités qui leur sont accordés dans l’intérêt de l’Organisation des Nations Unies », avait-il insisté.

Ce qui a été le cas ce jeudi, évitant de justesse la crispation des relations entre Paris et Bangui.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »