Home / A la Une / Tirailleurs africains : la France ‘retrouve la mémoire’ et rebaptise ses rues et écoles

Tirailleurs africains : la France ‘retrouve la mémoire’ et rebaptise ses rues et écoles

Partagez ceci :

Ils ont été 500 000 combattants à être mobilisés, dans toute l’Afrique, pour libérer l’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Environ 75 ans plus tard, la France essaie d’encourager ses maires à leur rendre hommage en donnant leurs noms à une rue, une place ou une école.

C’est Emmanuel Macron qui avait lancé cette idée, le 15 août 2019, alors que la France commémorait le 75e anniversaire du débarquement de Provence, souligne RFI.

Le président français contribuait à un effort pour rappeler que la Libération, ce n’est pas que le débarquement de Normandie du 6 juin 1944. Ce sont aussi les Résistants, ce sont aussi des volontaires venus d’une multitude de pays et arrivés par de multiples routes. Et ce sont aussi des centaines de milliers de combattants africains.

Il existe de nombreuses rues et places qui portent les noms de grands résistants, de régiments français et parfois même de libérateurs américains célèbres.

Les Africains ont été longtemps oubliés. Alors ceux qui travaillent sur ce projet espèrent que les maires de France voudront corriger cet état de fait en renommant des rues, des places, et pourquoi pas des écoles ?

« Cela participe à la cohésion nationale, explique Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, à RFI. 

Beaucoup de personnes se sont battues pour la France. C’est important que les Français s’approprient cette histoire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »