Accueil / A la Une / Togo-Adakpamé : « la victime a été violentée par les corps habillés », Yark Damehane

Togo-Adakpamé : « la victime a été violentée par les corps habillés », Yark Damehane

Partagez ceci :

La population togolaise est violentée pendant les couvre-feu au Togo. Et cette triste réalité ne peut être démentie par le ministre de la sécurité et de la protection civile. Le Général Yark aura tant minimisé les actes de bavure commis par ses éléments, il a fini par admettre et reconnaître certains faits, notamment celui ayant surtout conduit au décès du jeune Dodji à Adakpamé, la semaine dernière.

Intervenant ce matin au micro de la RFI, le ministre Yark Damehane a affirmé que les éléments recueillis sur les lieux du crime laissaient croire que cet acte crapuleux et grave serait commis par les forces de l’ordre.

« Malheureusement à certains endroits, il y a eu de nombreux dérapages. Le dernier, c’est la semaine passée où il y a eu mort d’homme dans un quartier de Lomé. Une enquête est en cours, mais tout porte à croire que la personne décédée à Adakpamé a été violenté par les corps habillés », a affirmé le ministre Yark.

Rappelons que dans un communiqué sorti la semaine dernière, le ministre de la sécurité et de la sécurité et de la protection civile a instruit la gendarmerie nationale de mener une enquête diligentée afin de mettre la main sur les auteurs de ce crime.

Le gouvernement pour sa part, n’a pas hésité à relever de son commandement, le responsable des forces anti-pandémie Covid-19 et ses trois adjoints.

Ainsi, le Colonel Okpaoul a laissé son commandement au Colonel Kodjo Amana.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »