Home / A la Une / Togo : bilan, planification d’activités…le réseau WATCH en atelier à Lomé

Togo : bilan, planification d’activités…le réseau WATCH en atelier à Lomé

Partagez ceci :

A l’initiative du CDFDH, avec l’appui du PNUD, un atelier de planification des actions du réseau WATCH s’est tenu ce mercredi à Lomé avec la participation de plus de cinquantaine acteurs des Droits de l’Homme venant des cinq régions de la population togolaise.

Lancé depuis 2 ans, le réseau WATCH est un réseau de défenseurs des droits de l’Homme mis en place à l’initiative du CDFDH qui se donne pour objectif de rassembler les différents acteurs qui s’engagent pour la défense des droits de l’Homme.

Le réseau WATCH, composé de près de 70 membres provenant de différentes organisations repartis sur l’ensemble du pays, a permis de déployer au cours des locales derniers, un dispositif de monitoring des droits de l’Homme.

Selon les organisateurs, ce atelier vient à point nommé faire le bilan du travail du dispositif, mais aussi le bilan du travail quotidien de veille que ces défenseurs font sur la situation des droits de l’Homme et les réponses qu’ils ont pu apporter pour une amélioration conséquente de la situation.

Par ailleurs, l’atelier va permettre de faire une évaluation de la méthodologie de travail du réseau et faire des planifications pour l’année qui s’annonce.

Selon le Directeur Exécutif du CDFDH, les défenseurs réunis au sein du réseau se doivent d’être efficaces et leur efficacité doivent être reconnus à travers leur actions sur le terrain.

« Pour être réaliste, il faut reconnaître que deux ans c’est très peu pour avoir beaucoup de résultats, mais nous nous réjouissons déjà de savoir qu’aujourd’hui notre réseau existe. Nous nous réjouissons aussi de voir que les défenseurs des droits de l’Hommes s’identifient au réseau Watch et mènent des actions au nom de ce réseaux (…) Nous sommes conscient des défis, des besoins et voilà pourquoi nous nous regroupons aujourd’hui pour faire un bilan et planifier les prochaines étapes pour que le réseau soit connu, soit plus efficace et surtout qu’il puisse apporter des réponses aux besoins des togolais », a déclaré M. Godwin ETSE, Directeur Exécutif du CDFDH.

Traduction »