Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Togo : colère et indignation après l’augmentation du prix de l’essence

Togo : colère et indignation après l’augmentation du prix de l’essence

Partagez ceci :

La mesure fait grincer dents, notamment dans les rangs des conducteurs de taxi et les transports en commun.

Depuis mardi 29 mars, une hausse d’environ 19%, décidée par l’État togolais, touche les prix des produits pétroliers.

Quelques heures après cette augmentation, les conducteurs de taxi et les transports en commun ont le regard tourné vers les autorités concernant des mesures d’accompagnement.

Jeudi 31 mars 2022, à la gare centrale de Lomé, les conducteurs ont manifesté leur désarroi vis à vis de la mesure, au micro de RFI.

« La population souffre. Là où avant une course se payait 3 000 F, désormais, les clients vont me dire 1 500. Plus personne n’a de l’argent. Comment on va faire notre travail ? Avec le prix des carburants, si on baisse le montant de nos courses, on va perdre de l’argent. Nous on veut travailler pour gagner notre vie et payer nos taxes. », fulmine Sakibou qui fait le taxi-ville.

Intéressé par la question, Abalo qui fait habituellement le trajet Lomé-Atakpamé, distant de 160 km, attend ses premiers passagers :

« Pour faire ce trajet, je dépense 15 150 F uniquement pour la carburant. C’est le minimum pour l’aller-retour même si je ne trouve pas de passager pour le retour. Tout ça, c’est sans compter les frais de ticket, de péage, les 1 000 F pour les agents de la sécurité routière. Nous souffrons trop, c’est pourquoi nous demandons rapidement que l’on trouve une solution. »

Comme partout, la pandémie du Covid-19 a eu des répercussions sur toutes les activités.

Pour les conducteurs de transports en commun, la dernière augmentation des prix de produits pétroliers ne facilite pas le quotidien aux Togolais.

Au niveau des autorités compétentes, l’on annonce une bactérie de mesures pour en vue d’apporter une solution à la vie chère.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »