Home / Opportunités / Togo: début d’une histoire d’amour entre le ministère de l’Agriculture et les médias

Togo: début d’une histoire d’amour entre le ministère de l’Agriculture et les médias

Partagez ceci :

Au Togo, une soixantaine d’organes de presse dont votre site Africa Top Success (www.africatopsuccess.com) ont signé un contrat de partenariat avec le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique. Signé ce 26 septembre à Lomé, ce contrat a pour objectif de contribuer à renforcer, d’une part, la dynamique des initiatives en faveur de la relance de l’agriculture togolaise et, d’autre part, accroître la visibilité des acteurs, particulièrement des communautés agricoles à travers leurs efforts quotidiens.  

La diffusion de l’information étant indispensable au développement intégral de toute communauté, cette initiative vise tout simplement à accompagner les différents acteurs de notre pays dans la promotion du secteur agricole. Il s’agit en bref d’accompagner les projets du PNIASAN, notamment le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest – Projet Togo (PPAAO-Togo) sur le volet communication et rehausser leur image auprès du grand public et particulièrement auprès du monde rural et autres partenaires. 

Au cœur de la relance de l’économie nationale, l’agriculture togolaise joue aujourd’hui un rôle de premier plan. Elle occupe 70% de la population active, et génère 20% des recettes d’exportations.  Par ailleurs, elle contribue pour environ 40% à la formation du Produit Intérieur Brut. Au regard de ces performances, l’agriculture constitue le moteur de l’économie togolaise sans oublier sa capacité d’offrir des produits alimentaires et de nombreux emplois.

Par ailleurs, le gouvernement s’est lancé dans une nouvelle dynamique qui devrait permettre à l’agriculture togolaise de jouer pleinement son rôle de moteur de croissance économique. Pour la période 2016-2020, une nouvelle politique agricole est élaborée afin de parvenir à une agriculture moderne, durable et à haute valeur ajoutée au service de la sécurité alimentaire nationale et régionale, d’une économie forte, inclusive, compétitive et génératrice d’emplois décents durables capable de réduire la pauvreté et la vulnérabilité particulièrement en milieu rural. Ce qui justifie la mise en œuvre d’un autre vaste et ambitieux programme : Programme National d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN), un véritable atout pour l’accélération de la croissance économique du Togo. 

Pour ce faire, il est important de mettre en valeur toutes ces actions au niveau du Ministère de l’Agriculture,  de la production animale et halieutique, au niveau des organisations paysannes, au niveau des partenaires techniques et financiers, bref au  niveau de  toutes les couches sociales pour mettre en exergue l’essor de l’agriculture togolaise. 

Dans la dynamique  de contribuer à l’amélioration de la  visibilité et  de la communication sur les différents projets du PNIASAN  en lien avec l’axe 2 du Plan National de Développement (PND 2018-2022) et ses autres interventions dans le secteur, le ministère de l’Agriculture, de la production animale et halieutique se propose d’associer les services d’un certain nombre de médias.Ils étaient 60 organes   (presse écrite, en ligne, télévision, magazine, radios surtout les radios rurales)  qui ont reçu leur contrat ce matin au ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique ce jeudi 26 septembre 2019.

Tâches attendues des médias
Il s’agit pour chaque média de : couvrir les activités et relayer toutes les informations à tous les niveaux ; produire localement un large éventail de programmes-émissions dans les différentes régions du pays ;animer des débats et des magazines portant sur les différentes composantes des projets du secteur agricole, leurs interventions respectives dans les différentes localités du pays, leur assistance aux producteurs, leur impact dans la relance des différentes filières, notamment le coton, le café –cacao, la production halieutique… réaliser des émissions interactives sur l’agriculture, les changements climatiques les innovations techniques agricoles, le financement rural ;faire régulièrement des dossiers et articles sur l’investissement du PASA et PPAAO dans la création d’emplois des dossiers, notamment les Entreprises de services et organisations de producteurs (ESOP)réaliser et diffuser des émissions sur des initiatives des projets et sur le MIFA ; réaliser les reportages auprès des bénéficiaires des projets du MAPAH ;produire des articles et dossiers sur les différents angles d’intervention du MAPAH et mettre en ligne pour l’opinion nationale et internationale.

Résultats attendus 
Une large couverture médiatique des activités du MAPAH est faite Des programmes-émissions sont produits localement dans les différentes régions du pays pour mieux informer sur les projets MAPAHDes débats sont animés sur les différentes MAPAH, ses interventions respectives  dans les différentes localités du pays, son assistance aux producteurs, son impact dans la relance des différentes filières, notamment le coton, le café –cacao, la production halieutique…Publier des articles concernant les activités du MAPAH et du MIFA ; Des reportages sont faits au niveau des bénéficiaires du secteur agricole ; Des articles et dossiers sur les différents angles d’intervention du MAPAH et du MIFA sont produits et mis en ligne pour l’opinion nationale et internationale
 


Check Also

Gabon: le pétrole et le Gaz, ce qui séduit les investisseurs !

Le Gabon séduit beaucoup d’investisseurs. Parmi les secteurs attractifs, le pétrole et le gaz. Au …

Traduction »