Togo: elle organise le mariage de sa rivale sans le savoir

Partagez ceci :

Les histoires d’amour commencent toujours bien mais, rares sont celles qui ont une fin heureuse comme dans les films à l’eau de rose. Certaines histoires conduisent hommes comme femmes à ne plus croire en l’amour à moins que cette dernière rencontrée soit vraiment la personne destinée. Voici l’histoire d’Adeline (surnom), une jeune ivoirienne qui se rendra plus tard compte qu’elle était celle qui a choisi le pagne de mariage pour la femme de son fiancé.

Incroyable, mais pure réalité. En effet au départ, Adeline comme rapporte Elle.ci venait de sortir d’une histoire avec Yann où la passion avait perdu toute couleur.

Stéphane, le nouveau prince charmant a fait surface lors d’une soirée dans une boite de nuit. Après plusieurs semaines de fréquentation, le couple Stéphane-Adéline était sur de petits nuages. Tout allait comme sur des roulettes jusqu’au jour où…..Lisez la suite comme rapporté par notre source.

« Pendant 3 mois, nous avons vécu une histoire d’amour sans nuages.
C’est une nouvelle offre de travail pour Stéphane qui est venu perturber notre conte de fée. On proposait à Stéphane un poste de directeur et le triple de son salaire actuel, seul hic, le poste se trouvait à Lomé. Il a fait mine au début de ne pas vouloir accepter, ne voulant pas me quitter.
C’est moi qui l’ai poussé à accepter, lui disant qu’on pouvait survivre à une relation à distance et que de toute façon je pouvais venir le voir et lui aussi. Au bout de 3 mois de relation, Stéphane est parti vivre à Lomé.
Les premiers mois, tout se passait bien. Il venait me voir pratiquement une fois par mois. Je n’avais donc pas à aller le voir. Il me couvrait de cadeaux, et devenait de plus en plus attentionné. Sachant que j’adorais les tenues en pagne il m’a même envoyé plusieurs fois des photos de pagnes pour que je choisisse les tissus et les coloris que je préférais.
Pendant 6 mois j’étais heureuse et comblée. Je pensais même au mariage et aux enfants.
Mais tout d’un coup Stéphane est devenu de plus en plus distant. Il ne répondait qu’à un appel sur deux, ne venait plus une fois par mois à Abidjan et il avait de plus en plus de mal à me dire je t’aime.
J’ai plusieurs fois essayé de lui faire dire ce qu’il n’allait pas mais c’était peine perdue, à chaque fois il me répondait la même chose : “Ce n’est rien, je suis juste trop pris par le boulot, ça va s’arranger ne t’inquiète pas.” J’aurais dû m’inquiéter.
LE MASQUE TOMBE
Le matin de mon anniversaire, je me suis levée vers 7h du m
atin, je m’étais couchée à 22h la veille, je m’attendais donc à voir des appels en absence et messages de Stéphane me souhaitant joyeux anniversaire, mais rien. Je suis donc allé sur sa page Instagram pour voir si, il avait posté quelque chose, mais rien.
Juste cette photo d’il y a une semaine où il était avec cette femme, sa collègue de travail m’avait-il dit.
Je ne sais pas ce qu’il m’a pris à ce moment-là. J’ai décidé de regardé le nom de cette fameuse collègue de travail et d’aller visiter sa page Facebook.
C’est à ce moment-là que tout a basculé pour moi.
À ma grande surprise, je découvre sur la page Facebook de cette femme qu’il s’agit en fait de la femme de Stéphane.

La femme de mon Stéphane.
Photos de mariage, photos de vacances tout y était ! J’ai même trouvé des photos de la demande en mariage datant d’un mois. Stéphane un pied à terre, demandant sa main avec une grosse bague !
Les pagnes qu’il ne cessait de m’offrir et de me demander de choisir n’étaient autres que les pagnes des demoiselles d’honneurs.
J’étais bouche bée, sûre de rêver. Après avoir appelé ma meilleure amie Sandra et pris une bonne douche nous avons regardé la page de cette femme à nouveau.
Non, ce n’était pas un rêve, tout ceci était bien réel.
Je savais que toute notre histoire n’était que mensonges et illusions maintenant, mais j’ai tout de même appelé Stéphane pour le confronter. Il s’est confondu en excuses, m’a juré qu’il m’aimait qu’il allait tout me raconter et qu’il serait au pied de ma porte le soir même.
Je lui ai raccroché au nez, j’ai bloqué son numéro et je suis parti en week-end chez mes parents.
Je n’ai plus jamais revu ni parlé à cet homme depuis ce jour-là mais ça n’a pas été facile. Maintes fois j’ai pleuré, j’ai voulu aller voir ce qu’il faisait sur les réseaux, mais je ne l’ai pas fait, j’ai tenu bon.
Deux ans après je suis maintenant dans une relation saine. Je vis avec mon compagnon depuis un an et nous allons nous marier mais les séquelles de ma relation précédente se sont fait sentir au début de celle-ci. Il était tellement difficile pour moi de faire confiance.
Je n’oublierai jamais cet homme, ni le vide qu’il m’a fait ressentir mais je le remercie car aujourd’hui je sais que nous pouvons tout surmonter ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *