Umalis Group
Home / A la Une / Togo : la cour constitutionnelle diminue le taux de Faure Gnassingbé

Togo : la cour constitutionnelle diminue le taux de Faure Gnassingbé

Partagez ceci :

Faure Gnassingbé dans un nouveau mandat. La cour constitutionnelle du Togo a proclamé ce mardi 3 mars les résultats officiels de l’élection présidentielle du 22 février dernier. Contrairement aux 72,36% annoncés par la CENI il y a quelques jours, Faure sort vainqueur avec un peu moins.

La Cour a confirmé globallement la victoire de Faure Gnassingbé. Si son principal adversaire Agbeyome Kodjo espérait avoir gain de cause en raison de ses recours formulés, ceux-ci ont été simplement été rejetté.

La Cour Constitutionnelle a examiné les recours formulés par Agbeyome Kodjo. Ce dernier a demandé l’annulation de l’élection dans plusieurs préfectures et sa reprise pour cause de « bourrages d’urnes, usage de bulletins prévôtés, des fraudes, l’expulsion des délégués du MPDD, l’usage abusif des votes par procuration,… ». Des recours jugés recevables, puis rejetés par les juges de la haute cour.

Le Chef de l’Etat sortant obtient donc, après redressement des suffrages, un score de 70,78% des voix contre 19,45% pour Agbeyomé Kodjo. Jean-Pierre Fabre obtient 4,68% et arrive en 3ème position alors que Aimé Gogué est crédité de 2,40% des voix. Komi Wolou obtient 1,15%, Georges-William Kouessan pour sa part 0,80% et Mouhamed Tchassona-Traoré 0,69%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »