Home / A la Une / Togo: la filière manioc produit 700000 à 800000 tonnes par an

Togo: la filière manioc produit 700000 à 800000 tonnes par an

Partagez ceci :

La directrice des laboratoires à l’ITRA, Mme Nyaku Afua Edith, a fait cas de la quantité annuelle de manioc produite et les zones de sa culture au Togo lors d’une rencontre avec les populations de Kpimé , une localité située à 6 km au nord de Kpalimé sur  les valeurs nutritionnelles du manioc à chair jaune, un nouveau type de manioc enrichi en bêta-carotène.

A en croire M Nyaku, la production totale du manioc varie de 700.000 à 800.000 tonnes par an et les régions ‘Maritime’ et des ‘Plateaux’ sont les grandes productrices avec respectivement 45% et 30% de la production nationale.

Et d’ajouter «  la  région Centrale prend 15%, la région de la Kara moins de 10% et la région des Savanes moins de 0,5% se partagent le reste de la production. »

Cette rencontre initiée par le ministère de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique à travers l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) fait partie des actions du gouvernement togolais visant à développer la filière manioc en vue d’améliorer la sécurité nutritionnelle, promouvoir la production, la transformation, la commercialisation et la consommation de cette denrée.

Les populations du canton de Kpimé notamment les producteurs, transformateurs, commerçants et consommateurs ont appris les vertus nutritionnelles du manioc à chair jaune et la nécessité de son introduction dans les habitudes alimentaires des togolais.

Elle a énuméré les deux types de manioc qui existe au Togo, qui sont notamment le manioc amer qui peut être toxique s’il est mal cuit car sa teneur en acide cyanhydrique est élevée et le manioc doux qui se cuisine plus facilement, parce que ne contenant que d’infimes quantités de substances toxiques disparaissant à la cuisson.

« Le manioc ne contenant pas de gluten, constitue   un produit à intégrer dans l’alimentation des personnes souffrant de maladie coeliaque (intolérance au gluten) mais  l’amidon du manioc qui est facilement digestible aide à réguler les problèmes de diarrhée. Les glucides contenus dans le manioc sont composés d’amidon, ce qui en fait un féculent intéressant à intégrer aux menus, puisqu’ils apportent des calories à l’organisme. », a-t-elle expliqué aux confrères de l’ATOP.

De fait, le manioc permet grâce à sa teneur en magnésium, non seulement de renforcer les défenses immunitaires de l’organisme mais aussi de contribuer au bon fonctionnement des muscles et du système nerveux.

Elle a précisé que le manioc présente des carences nutritionnelles, c’est ainsi que ces racines sont pauvres en lipides, en vitamines A et en protéines indispensables au bon fonctionnement et à la croissance de l’organisme.

C’est pour résoudre le problème de manque de vitamine A dans le manioc, dit-elle, que des essais de bio fortification ont été réalisés au Nigeria, aux USA, en Inde, pour donner le manioc à chair jaune.

Les feuilles de manioc sont riches en protéines

La  valeur nutritionnelle des feuilles de manioc est incomparable. Ces feuilles tendres du manioc contiennent environ 25% de protéines en poids secs et sont une source appréciable de fer, de calcium et de vitamine A.

Selon la directrice de laboratoire d’ITRA « la teneur en acides aminés essentiels de la protéine des feuilles de manioc est comparable à celle de protéine d’oeuf de poule. »

En plus de la richesse du manioc à chair blanche en glucide, magnésium, potassium et en vitamine C, le manioc à chair jaune contient du bêta-carotène riche en vitamine A, qui joue un rôle capital dans la vision, dans la croissance des os, dans la protection de la peau, et dans l’immunité de l’organisme ».

Dans  les zones où le manioc est un aliment de base, il est conseillé d’utiliser les feuilles fraiches de manioc, en complément de la ration de base d’autres aliments riches en lipides et en protéines.

Pour information, au Togo  environ 30% des enfants âgés de 0 à 59 mois souffrent de carence en vitamine A, alors que  la consommation de manioc à chair jaune pourrait être la solution ultime à cette carence.

Avec ATOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »