Togo: le DG des Transports routiers dans les filets de HAPLUCIA

Partagez ceci :

Le Directeur général des transports routiers et des réseaux ferroviaires est présumé, auteur de détournement de fonds dont le montant est estimé à des centaines de millions de francs CFA. Afin de faire lumière sur la question et le poursuivre s’il est coupable ou non, ce dernier est, depuis un moment, très souvent convoqué pour s’expliquer auprès de la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA).

L’autorité de lutte contre la corruption exige de Delato Agbokpe, des explications sur l’évaporation de 462 millions de FCFA, revenus des opérations foraines d’immatriculation des engins qui s’étaient déroulée à l’intérieur du pays en 2015. 

Selon notre confrère independantexpress.net, cité par icilomé.com, l’accusé « a mélangé les pédales et n’a pas convaincu le HAPLUCIA » aux auditions.

Joint au téléphone, « le Directeur général a reconnu être dans les tralala du HAPLUCIA et s’étonne que l’information de sa convocation parvienne à notre rédaction (independantexpress.net, ndlr) alors qu’il ne s’est pas donné la peine d’informer sa ministre de tutelle ».

Delato Agbokpè a intérêt de trouver de bons arguments pour sa défense, au risque de répondre de ses actes devant la Justice.

Au sein de l’opinion, cette démarche, premier dossier du HAPLUCIA est très appréciée.

Toutefois, l’institution est dores et déjà appelée à se saisir des scandales liés aux détournements des fonds destinés à la construction de la route Lomé-Vogan-Anfoin ( milliards de FCFA) et de la participation des Éperviers aux phases finales de la CAN 2013 en Afrique du Sud et en 2017 en terre gabonaise, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *