Home / A la Une / Togo : le forum national de l’audit interne bat son plein à Lomé

Togo : le forum national de l’audit interne bat son plein à Lomé

Partagez ceci :

La capitale togolaise abrite depuis hier le troisième forum national de l’audit interne. Organisé par la branche togolaise de « l’Institue of Internal Auditors » (IIA), cet événement annuel rassemble les professionnels de l’audit, du management des risques et du contrôle, ainsi que de la gouvernance nationale.

Durant deux jours, les participants venus de Bénin, du Burkina Faso et de la Suisse plancheront sur le thème « l’audit interne au service de ses parties intéressées ».

Le Secrétaire Général de l’II-Togo, Ségbéaya Kougnigban, a, à l’ouverture du forum salué l’engagement de tous les acteurs présents à cette conférence, à faire de l’audit interne un outil de promotion du développement et de création de richesse dans la chaîne de valeur économique.

Il a renouvelé l’engagement et la ferme volonté de l’IIA Togo de tout faire afin de rassembler les acteurs de la chaîne en vue d’échanger et de se former aux nouveaux outils innovants afin de se mettre au diapason, et d’en sortir enrichis.

« Nous allons, au cours de ce forum former ces différents acteurs afin qu’ils se mettent au service des parties prenante qui ont de diverses attentes, car il faut bien que l’auditeur se mette à leur service. A terme, nous voulons que l’auditeur, de par son travail, produise de la valeur et que son organisation puisse franchir un nouveau palier de développement. », a déclaré le Secrétaire Général de l’IIA Togo.

A en croire M. Tofio, Directeur de cabinet du ministre de l’économie et des finances, la contribution de l’audit interne à la performance des organisations n’est plus à démontrer.

Pour lui, l’audit interne contribue à créer de la valeur, aussi les plus hautes autorités togolaises ont entrepris des reformes dans le domaine du contrôle public.

Le Togo a choisi depuis 2013, d’introduire progressivement l’approche de l’audit basé sur de risque dans l’administration. Trois ministères se mettront à ce diapason prochainement d’ailleurs.

Le thème de ce troisième forum prend tout son sens dans la mesure où l’audit doit être à l’écoute de ses parties prenantes, dans leurs diversités et surtout dans leurs intérêts divergents et antagonistes.

Pour le Directeur de cabinet, l’auditeur doit pouvoir, à l’issue de ce forum, fournir des nouveaux outils de prestation aux différents acteurs, échanger et partager les expériences portant sur tous les domaines de gouvernance, et enfin promouvoir les bonnes pratiques en matière d’audit.

 « La contribution des corps de contrôle est attendue pour atteindre le PND qui vise à transformer structurellement l’économie afin que le pays connaisse une croissance forte, durable, induisant le bien de tous à travers ses trois axes. Ceci ne peut être réalisé sans une implication des corps de contrôle. », a-t-il confié.

Traduction »