Umalis Group
Home / A la Une / Togo: les griefs d’un député contre la construction du nouveau siège du Parlement

Togo: les griefs d’un député contre la construction du nouveau siège du Parlement

Partagez ceci :

Les parlementaires togolais quittent définitivement le Palais des congrès de Lomé (adapté pour les concerts) pour une Assemblée nationale digne de ce nom.

Un nouveau siège du parlement a été inauguré jeudi par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Situé à proximité de la présidence, l’édifice a été offert par la Chine  pour un coût global de 16 milliards de F CFA.

La batisse comprend un hémicycle de 267 places, de salles de conférences pour les commissions, 175 bureaux et des bâtiments pour l’administration.

Si l’inauguration de ce joyau fait les gros titres dans la presse nationale depuis jeudi, elle n’est pas de nature à réjouir un leader politique togolais, qui est de surcroît un député. Il s’agit de Djimon Oré, le président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) qui s’insurge contre la manière dont les fonds ont été mobilisés.

L’ancien membre de l’UFC et député de l’Est-Mono, fustige notamment le fait qu’après plus de 50 ans d’indépendance, le Togo pratique encore la politique de la « main tendue » pour réaliser ce type de projet.

Pour ce denier, ce qui est présenté comme un don de la Chine n’en est pas un.  « Vous allez payer, vos enfants viendront aussi payer, ceci, alors que le pillage qu’orchestre les tenants du pouvoir en une semaine, peut servir à construire ce siège », a lâché vendredi Djimon Oré, sur les ondes d’une radio privée de la capitale.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »