Togo/Loi sur les manifestations, voici la position de Bodjona et Fabre

Partagez ceci :

Les réactions continuent d’affluer suite à l’adoption de la nouvelle loi sur les manifestations publiques au Togo. Le week-end écoulé, lors de la fête traditionnelle Dunényon-zan, les journalistes ont réussi à arracher quelques mots à l’ancien chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre, et celui dont la loi avait précédemment porté le nom, Pascal Bodjona, l’ex-bras droit de Faure Gnassingbé.

Pour le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, « cette loi mérite d’être contestée et l’ANC compte bien lancer des actions en ce sens ».

« Cette loi votée par les députés de le 07 août dernier est une mauvaise chose. Et nous allons combattre cela. Nous sommes en train de préparer une conférence de presse. Vous allez nous entendre sur la question », a déclaré l’ex-chef de file de l’opposition.

L’ancien ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona dont le nom était d’ailleurs donné à cette loi, s’est quant à lui réservé de se prononcer sur les actuelles modifications.

Invité lui aussi à donner son avis sur la nouvelle loi portant restriction des manifestation publique, l’ex-ministre « grand format » a laissé croire qu’il n’a pas encore lu et analysé le contenu et les motifs ayant conduit à l’adoption de cette dernière.

« Pour le moment, je n’ai pas encore le texte pour lire la quintessence et les motifs qui ont sous-tendu cette modification. Lorsque je l’aurai fait, je pourrais vous revenir en d’autres occasions », a-t-il laissé entendre.