Home / Africa top success / Togo Showbiz : ces jeunes artistes qu’on n’a forcément pas vu venir

Togo Showbiz : ces jeunes artistes qu’on n’a forcément pas vu venir

Partagez ceci :

Depuis quelques années, le monde du showbiz togolais accueille de jeunes artistes talentueux. Ce secteur où jadis les femmes se faisaient rares risque de devenir dans un avenir proche un terrain conquis pour la gente féminine qui non seulement veut s’imposer mais semble vouloir bousculer les règles préétablies.

Dia Nuella

Elle se distingue par son style Afro pop et Dancehall. Surnommée la « Bad Girl » à cause de son look parfois trop décontracté, son langage jugé à la limite vulgaire fait d’elle une artiste qui tel un ouragan vient bouleverser les mœurs. Dia Nuella a fait de l’amour et le sexe les sujets de prédilection dans ses chansons. En 2018, elle a battu le record des artistes féminins à avoir produit plus de scènes et showcase au Togo surtout avec son titre révélateur « Mon Gars », qui continue de faire parler d’elle.

K-Roll

Lauréate du prix découverte aux AMA (All Music Awards) en 2016, K-Roll fait dans l’Afro pop et le RnB. Cette voix féminine du showbiz togolais a marqué le public en prestant sur de grandes scènes au cours de l’année 2018. On note déjà en cette année sa présence dans plus de 50 concerts.

Pikaluz

Son micro est un stéthoscope avec lequel il pose le diagnostic de l’état de santé du Hip-hop togolais. Ses deux singles, Obéna et surtout Bintoua, sont faits de paroles moralisatrices par lesquelles il veut purifier le Hip-hop togolais et appelle tous les rappeurs à un retour aux sources. « Baba guida » est le résultat d’un feat avec Dia Nuella.

Santrinos Raphael

Vraie surprise dans le showbiz togolais, Santrinos Raphael est visiblement le plus jeune des artistes qui se sont révélés au public ces dernières années. Son premier single intitulé « Ton numéro » qui date de 2014 a fait de lui l’étoile montante du RnB togolais. Avec sa voix au timbre clair et des mots qui ne sont pas choisis au hasard, Santrinos Raphaël s’impose auprès des acteurs culturels du pays.

Traduction »