Accueil / Africa top success / Togo: une nouvelle hausse des prix à la pompe qui fait grincer des dents

Togo: une nouvelle hausse des prix à la pompe qui fait grincer des dents

Partagez ceci :

En quatre mois, les prix des produits pétroliers ont connu trois augmentations successives. La dernière en date est celle de ce lundi 18 juillet 2022.

La décision est tombée comme un coup de massue ce lundi soir. Le gouvernement justifie cette nouvelle augmentation des prix à la pompe par une « situation internationale intenable« .

Ainsi, à compter de ce mardi 19 juillet 2022, les prix des produits pétroliers au Togo sont fixés comme suit: le litre du super sans plomb passe de 625 fcfa à 700 Fcfa à la pompe. Le pétrole lampant monte à 650 Fcfa, soit une hausse de 70 f. Le Gas oil qui coûte actuellement 850 soit une augmentation de 190 Fcfa.Le mélange 2 temps passe de 718 Fcfa à 788 Fcfa, soit une hausse de 70 F. Les prix des bouteilles de gaz butane restent inchangés.

Sur les réseaux sociaux, c’est l’incompréhension totale chez les internautes togolais. « Ils augmentent les prix, et dans le même temps, le parc automobile de l’État du Togo ne désemplit pas. Les gens continuent d’utiliser des bons d’essence; les pigeons voyagent. Qui paie tout ça? Ceux qui ont suffisamment de l’argent, utilisent encore les véhicules de l’État avec carburant, et cela sans aucune incidence sur les dotations« , commente un fonctionnaire.

Cette nouvelle flambée des prix des produits pétroliers intervient dans un contexte de vie chère. Les prix des produits de première nécessité ont pratiquement doublé sur le marché, alors que le pouvoir d’achat du Togolais moyen est l’un des plus faibles de la sous-région.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »