Home / deux / Tunisie: égalité en matière d’héritage, le sujet qui divise

Tunisie: égalité en matière d’héritage, le sujet qui divise

Partagez ceci :

Le monde arabe notamment la Tunisie est en pleine ébullition depuis le 13 août dernier où le président Béji Caïd Essebsi a annoncé son soutien au projet de loi sur l’égalité en matière d’héritage. La question divise la population qui est subdivisée en deux camps.

D’une part ceux qui sont conscient de la responsabilité de la femme dans la société et d’autre part, ceux qui restent accrochés aux valeurs ou normes religieux. En effet, la loi tunisienne actuelle, qui s’appuie sur le droit islamique, prévoit qu’en règle générale, un homme hérite le double d’une femme du même degré de parenté. Les fronts islamistes ne l’entendent pas de la même manière partant même du principe coranique où l’homme est le chef du foyer et a plus de responsabilité que la femme. ‘l’homme doit être avantagé car c’est à lui de subvenir aux besoins du foyer », soutiennent certains.

Pour le président Essebsi, il est temps de changer la donne. «Nous allons inverser la situation. Cela aurait dû être fait dès 1956, dans la foulée. Mais il n’y avait pas à l’époque une Constitution pouvant lui servir de référence et d’appui!», a déclaré le président.

L’égalité dans l’héritage d’après l’AFP est l’une des mesures les plus débattues parmi une série de réformes sociétales proposées. L’annonce du président a conduit une foule de manifestant en majorité des femmes à descendre dans la rue. « Nous sommes redescendus dans la rue pour l’égalité », ont clamé les manifestants.

« Nous donnons de l’espoir à toutes les femmes dans le monde arabe », s’est réjoui de son côté Bochra Belhaj Hmida, la présidente de la Commission des libertés individuelles et de l’égalité (Colibe), mise en place par le président. Cette dernière espère que « le Maroc prenne la suite » de la lutte.

L’examen de cette loi devant le parlement tunisien, rapporte plusieurs sources s’annonce houleux à l’approche des élections législatives et présidentielles de 2019. Le président tunisien aura marqué plus d’un dans sa lutte contre l’inégalité homme –femme dans tous les sens du terme.

 

Des femmes à Tunis le 13 août 2018 se réjouissent du dépot d'un projet de loi visant à établir l'égalité homme-femme pour l'héritage/AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »