Home / A la Une / Tunisie: le nouveau ministre du tourisme veut faire taire ses détracteurs !

Tunisie: le nouveau ministre du tourisme veut faire taire ses détracteurs !

Partagez ceci :

La Tunisie avait un nouveau gouvernement, il y’a de cela quelques jours. Un remaniement où on trouve René Trabelsi comme ministre du tourisme et de l’industrie artisanale. Ce dernier était discrédité avant même sa confirmation dans ce poste, au même titre que certains autres portefeuilles. Il aura fallu passer par l’assemblée des représentants du peuple (ARP) pour qu’il soit confirmé, d’où la confiance tracée en lui par les élus et députés.

 

Le ministre en question voudrait donc montrer à ses détracteurs et tous ceux qui ont manifesté pour que l’actuel chef du gouvernement tunisien, Youcef Chahed en l’occurrence ne revienne sur sa décision avant que les députés de l’ARP ne confirment René Trabelsi comme ministre du tourisme et de l’industrie artisanale.

 

Ce dernier a montré qu’il est digne de gérer ce portefeuille ministériel. Ce secteur qui reste l’un des plus sensibles en Tunisie, de par le rôle que joue le tourisme dans l’économie et le développement de ce pays. Ainsi donc, René Trabelsi a appelé à la nécessité d’exploiter les aéroports, les passages frontaliers et les voyages maritimes pour promouvoir et commercialiser les produits industries traditionnelles.

 

Le ministre en question s’est exprimé en marge de la cérémonie d’ouverture de la quatrième édition du salon des cadeaux de l’industrie traditionnelle, où il aurait exhorté à l’adoption des moyens de marketing urgents pour les industries traditionnelles. Il croit dur comme fer que ce pôle de l’industrie artisanale pourra apporter un plus sur le plan économique.

 

Il souhaite de ce fait que ce secteur de l’industrie artisanale sera considéré comme un moyen de faire avancer les choses et de donner une autre dimension. Ceci, sachant que même dans le tourisme, un secteur qui ramène plus d’entrées d’argents à ce pays du Maghreb, joue un rôle important dans le développement local en Tunisie. En tous les cas, le ministre veut réussir là où beaucoup pourraient échouer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »