Umalis Group
Home / Country / UNICEF : D’alarmantes révélations dans un nouveau rapport

UNICEF : D’alarmantes révélations dans un nouveau rapport

Partagez ceci :

L’UNICEF n’y va pas de main morte. L’organisation dénonce vigoureusement les disparités « honteuses » en matière de dépenses publiques consacrées à l’éducation. Dans un nouveau rapport, l’agence onusienne relève les manquements liés au financement en matière d’éducation et invite les dirigeants à prendre de nouvelles résolutions pour remédier à la situation.

« Alors que les ministres de l’éducation sont actuellement réunis au Forum mondial sur l’éducation à Londres (Royaume-Uni) et que les dirigeants du monde se retrouveront à partir de mardi à Davos (Suisse) pour le Forum économique mondial, le Fonds des Nations Unies pour l’Efance (UNICEF) a tenu à leur rappeler une triste évidence : près d’une adolescente sur trois dans les ménages les plus pauvres du monde n’a jamais été à l’école », publie l’agence sur son site officiel.

Cette regrettable situation selon l’UNICEF résulte d’une série de facteurs : un financement limité et inégalement réparti qui se traduit par trop d’élèves par classe, des enseignants mal formés, un manque de matériel éducatif et une infrastructure scolaire médiocre.

 La pauvreté, la discrimination due au sexe, le handicap, l’origine ethnique, la langue d’enseignement, l’’éloignement géographique des écoles et la médiocrité des infrastructures…sont autant d’obstacles qui continuent d’empêcher les enfants les plus pauvres d’accéder à une éducation de qualité, dénonce également UNICEF.

 « Tant que les dépenses publiques d’éducation seront biaisées de manière disproportionnée en faveur des enfants des ménages les plus riches, les plus pauvres auront peu d’espoir d’échapper à la pauvreté, d’acquérir les compétences dont ils ont besoin pour être compétitifs et réussir dans le monde d’aujourd’hui et contribuer aux économies de leur pays », a prévenu  Henrietta Fore, la Directrice exécutive de l’UNICEF.

Selon cette cadre onusienne, « si nous investissons judicieusement et équitablement dans l’éducation des enfants, nous avons les meilleures chances de sortir les enfants de la pauvreté en leur donnant les compétences dont ils ont besoin pour accéder aux opportunités et en créer de nouvelles pour eux-mêmes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »