Home / Projets / Up’Neu: les particularités étonnantes du Facebook sénégalais !

Up’Neu: les particularités étonnantes du Facebook sénégalais !

Partagez ceci :

Au Sénégal, un jeune entrepreneur fait le pari de défier le grand réseau social Facebook. Amadou Pouye, a lancé son application « Up’Neu » 100% sénégalaise. Une initiative qui vise à bousculer l’univers déjà saturé des réseaux sociaux.

Avec un accès moyen de 41% au réseau internet notamment via smartphone, la sous-région ouest africaine est une terre fertile à la progression d’une initiative pareille.

En tout cas pour commencer, Amadou Pouye espère conquérir d’abord son pays, le Sénégal.  

Une expérience nouvelle

« Si j’atteins le million d’utilisateurs, je deviens millionnaire », ambitionne Amadou Pouye. Et pour atteindre cet objectif, le créateur de l’application Up’Neu (« c’est trop » en wolof) compte offrir « une expérience nouvelle qui permet aux Sénégalais de consommer local même en termes de réseau social ».

A seulement 33 ans ce jeune entrepreneur sénégalais veut se mesurer aux plus grand comme Facebook. Parmi les plus grandes particularités de l’application, les publications, dites « Up’Low », qui sont à la fois manuscrites et audio.

Car pour l’initiateur, la transmission orale joue un rôle déterminant au Sénégal, notamment dans l’éducation des jeunes générations, et prend le pas sur l’écriture. « c’est plus intuitif ici au Sénégal, et cette nouvelle fonctionnalité n’existe pas sur Facebook ».

Le design

Up’Neu propose « Un design qui se rapproche de celui d’Instagram, épuré, le plus simple possible, avec la possibilité de faire des stories visibles de tous et des publications en accès libre aussi comme sur Facebook ».

L’application, disponible depuis juin 2018 sur Google Play, notamment pour les téléphones sous Android. Amadou Pouye enregistre déjà des milliers de téléchargement.

L’application reste en phase d’expérimentation. Il reste à dupliquer l’application sur l’App Store, plateforme d’Apple, ou ailleurs qu’en mobile.

Le jeune homme a pour le moment investi 1.800.000 francs CFA (soit 2.800 euros) et espère encore du financement pour concrétiser ses idées de peur de se faire voler son projet.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »