Home / A la Une / URGENT: Carlos Ghosn écarté de Nissan après 20 ans de règne

URGENT: Carlos Ghosn écarté de Nissan après 20 ans de règne

Partagez ceci :

La descente aux enfers…Après deux décennies passées à la tête de Nissan, Carlos Ghosn vient de faire l’objet d’une révocation de son mandat d’administrateur de la marque automobile japonaise. Un véritable coup dur pour celui-là qui était déjà limogé de la présidence, après son arrestation initiale en novembre dernier. Sa femme, qui demeure introuvable au Japon, est aux abois.

De nouveau incarcéré au Japon, le tout-puissant magnat de l’automobile a été écarté de Nissan.

Réunis à Tokyo ce lundi 8 avril, rapporte France24, les actionnaires du constructeur automobile japonais ont voté la révocation du mandat d’administrateur de celui qui a sauvé et dirigé le groupe, coupant ainsi tout lien avec lui.

La direction de Nissan s’était empressée de destituer de la présidence le tout-puissant magnat de l’automobile juste après son arrestation initiale le 19 novembre, mais il fallait l’aval des actionnaires pour le démettre de son poste d’administrateur, souligne la même source.

« Il s’est passé quatre mois depuis l’événement de novembre, Nissan est à un moment critique (…) pour tirer un trait » sur cet épisode « et franchir une nouvelle étape dans la réforme de gouvernance », a lancé Hiroto Saikawa, le patron exécutif, devant près de 4 200 participants, évoquant à plusieurs reprises « un important jalon ».

Outre le renvoi de l’ancien patron français, l’Assemblé générale a approuvé celui de son ex-bras droit, Greg Kelly, inculpé sur un volet de l’affaire, et a entériné l’élection comme membre du conseil d’administration du président de Renault, Jean-Dominique Senard.

A noter que l’AG de ce jour s’est déroulée quelques jours après une nouvelle interpellation de l’ex-PDG de Renault-Nissan, désormais réduit au silence alors qu’il avait annoncé une conférence de presse pour le 11 avril.

Déjà inculpé à trois reprises, Carlos Ghosn est actuellement entendu par les enquêteurs du parquet de Tokyo sur des soupçons de détournement de fonds de Nissan.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »