Accueil / A la Une / Victime de Boko Haram, un musulman trouve refuge chez des chrétiens

Victime de Boko Haram, un musulman trouve refuge chez des chrétiens

Partagez ceci :

Boko Haram continue de faire des victimes. La secte islamiste basée au nord du Nigeria a fait plusieurs victimes notamment des assassinats, enlèvements, viols, pillages, contraignant des habitants de villages entiers à se déplacer.

Le diocèse de Sokoto a récemment ouvert des hébergements pour les déplacés internes du Nigeria. A cette occasion, l’évêque se souvient du témoignage d’un musulman accueilli par les chrétiens il y a quelques années.

Matthew Hassan Kukah exprimé mardi dernier au sujet de la violence perpétrée par Boko Haram, lors de la messe qui se tenait dans la cathédrale Sainte-Thérèse. Le religieux y a évoqué « la douleur et la souffrance que Boko Haram a infligées » au Nigeria, affirmant qu’elles « marqueront [la] société à vie ». 

Puis il a relayé le témoignage bouleversant d’un musulman, en fuite dans son propre pays à cause de la violence du groupe islamiste.

Cela fait désormais 5 ans que 86 familles campent devant la cathédrale Sainte-Thérèse. Mais depuis le 12 avril, ces familles sont désormais logées dans des appartements construits pour elles par le diocèse de Sokoto. C’est à cette occasion que l’évêque s’est rappelé du témoignage d’un homme musulman, déplacé interne il y a quelques années. Mgr Kukah raconte :

«  Je me souviens avoir parlé à l’un des musulmans autour de la cathédrale qui m’a dit à cet effet : ‘c’est assez ironique, comment la souffrance et la persécution m’ont appris une grande leçon sur nos frères chrétiens. Je n’ai jamais eu beaucoup de contacts avec les chrétiens, à part les voir, mais Boko Haram m’a amené à la cathédrale où nous sommes venus nous réfugier. Personne ne m’a demandé quelle était ma religion ici. C’est très étrange, je m’enfuis d’un feu allumé par Boko Haram, qui se dit musulman, et je suis désormais hébergé par des chrétiens que l’on considère comme nos ennemis et des infidèles !’ »

Les violences perpétrées par Boko Haram se poursuivent au Nigeria. Mercredi, le groupe islamiste a relayé la vidéo de l’attaque de Damasak, dans l’État de Borno, au cours de laquelle, aux cris de « Allah Akbar », les insurgés ont attaqué une base militaire et les installations de l’ONU.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »